Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Maladies infectieuses
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2014-04-01
Fil actus Santé

Tags: VIH/sida -  contamination -  dépistage - 
VIH/sida : aucune évolution sur le front des nouvelles contaminations - Fil actus Santé
VIH/sida : aucune évolution sur le front des nouvelles contaminations

6 000, c’est le nombre de Français qui, chaque année, découvrent leur séropositivité. Malgré les campagnes de prévention et de dépistage mises en place par les associations, ce chiffre reste stable et ne semble pas vouloir faiblir. C’est ce que révèle une étude qui vient de paraître dans le dernier le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) de l'Institut national de veille sanitaire (InVS).

Publicité

Après les diminutions spectaculaires et significatives des années 2004 à 2008, le nombre de personnes découvrant leur séropositivité est stable depuis plus de 5 ans. En effet, les experts estiment que 150 000 Français vivraient avec le VIH, mais près d’un tiers l’ignorerait. D’après les chiffres publiés par l’InVS, en 2012, un peu plus de 6 400 de nos concitoyens ont découvert qu’ils étaient porteurs du virus responsable du sida, avec une "forte augmentation" de la prévalence chez les homosexuels.

Ces données ont de quoi alarmer les associations de malades qui luttent au quotidien pour enrayer l’épidémie, alors que les subventions, en raison d’un contexte économique dégradé, baissent.

Pour lutter contre la propagation du virus, de nombreux moyens sont mis en place, notamment le recours au dépistage plus précoce. Cette nouvelle méthode pourrait bien être à double tranchant. Si, d’un côté, la généralisation des tests rapides d’orientation diagnostique (TROD) permet d'obtenir une réponse en quelques minutes au lieu d’une attente de plusieurs jours, elle permettrait aussi une libéralisation des pratiques dites à risques. En effet, la possibilité de connaître rapidement son statut sérologique serait, pour certains, une façon de se sentir « protéger ». C’est notamment le cas chez les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH), qui ont vu une augmentation des cas de séropositivité augmenté de 14% en 2012 contre 3% en moyenne par an entre 2003 à 2011. Sur les 32 000 TROD réalisés, il y a deux ans, dans la population homosexuelle, 260 se sont révélés positifs.

Par ailleurs, les chercheurs ont montré que dans la population hétérosexuelle, les diagnostics se font relativement plus tardivement et notamment à l’occasion de complications médicales (pneumonie ou tuberculose).

Guyane, Guadeloupe, Martinique et Ile-de-France restent les régions françaises les plus touchées… Pour enrayer la progression du VIH/sida, ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2014-04-01 par Olivier Frégaville-Arcas _Information hospitalière
Source: BEH-InVSAccéder à la source


Publicité

En savoir plus