Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Maladies infectieuses
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2014-04-04
Fil actus Santé

Tags: Sidaction - 
Le Sidaction fête ses 20 ans et donner demeure une nécessité… - Fil actus Santé
Le Sidaction fête ses 20 ans et donner demeure une nécessité…

Du 4 au 6 avril prochains, chaînes de télévision, de radio, magazines, se mobilisent pour la vingtième année consécutive autour de l’association Sidaction. Si les dernières découvertes et avancées thérapeutiques laissent envisager un espoir de mieux vivre pour les 33 millions de personnes qui, de par le monde, sont porteuses du VIH, et dont un peu plus de 150 000 vivent en France, le combat contre le "sida" reste une priorité. Le contexte de cette nouvelle édition est particulièrement morose : banalisation de la maladie, baisse des subventions accordées aux associations de malades, augmentation de 14 % du nombre des séropositifs en France, etc... Afin d’aider les chercheurs, les patients et leurs familles, il est important de se mobiliser et de faire un don…

Publicité

Depuis sa création en 1994, le Sidaction n’a cessé de lutter contre les ravages du VIH. En s’adressant au public et en sollicitant sa générosité, cette association a permis d’informer et de changer l’image du "sida" auprès du grand public.

Encore une fois, cette année, pendant 3 jours, du 4 au 6 Avril, le Sidaction en appelle à la générosité du public. Chaînes de télévision et radios s’associent, une nouvelle fois, à cette mobilisation. Spots télévisés et radio seront diffusés afin de susciter les dons.

L’ensemble des fonds récoltés lors de ces trois journées seront répartis entre les soins, l'accompagnement des patients, la prévention et la recherche. L’année dernière, un peu plus de 4,5 millions d'euros ont été recueillis. Concrètement, si vous donnez 25 euros, cela permettra de prendre en charge pendant un mois un enfant orphelin souffrant du sida. La somme couvre son alimentation, sa scolarité et son suivi médical. Un don de 50 euros devrait permettre d’organiser une opération de prévention auprès de 100 jeunes, 80 euros, le financement d'une journée de travail d'un jeune chercheur, et 200 euros, c’est l’assurance qu’un adulte séropositif, vivant en Afrique subsaharienne, reçoive son traitement pendant un mois.

Au-delà du battage médiatique qu’est le Sidaction, cette vingtième édition commence sous des signes plutôt sombres. En effet : s'est installée, dans l’inconscient collectif, une véritable banalisation de la maladie, sentiment qui s’est accru avec la baisse annoncée des subventions publiques. Les conséquences sont terribles pour les malades et pour les deux associations emblématiques, Act Up-Paris et Aides. Ces dernières rencontrent, depuis plusieurs mois, des difficultés financières qui menacent leurs actions et pourraient entraîner des licenciements. Act Up-Paris a dû renoncer cet hiver, faute de moyens, à publier son bulletin-référence d’informations thérapeutiques pour les personnes victimes du VIH.

Si le désintéressement des pouvoirs ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2014-04-04 par Olivier Frégaville-Arcas _ Information hospitalière
Source: AFPAccéder à la source


Publicité

En savoir plus