Publicité
Accueil > Actualité médicale > Maladies infectieuses
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2014-04-17
Actualité médicale

Tags: dengue - 
Un mousitque anti-dengue libéré dans les cieux brésil - Actualité médicale
Un mousitque anti-dengue libéré dans les cieux brésil

Le Brésil autorise l’utilisation d’un moustique mutant pour réduire les populations de vecteurs de la dengue.L'objectif est d’empêcher par des moyens biotechs une épidémie de cette affection.

Publicité

Pour lutter contre la dengue, le Brésil est prêt à passer aux outils biotechnologiques : le grand pays sud-américain vient, en effet, d’autoriser la dissémination d’un moustique génétiquement modifié pour endiguer la contamination par ce virus potentiellement mortel. Créé par la société britannique Oxitech, OX513A est une souche d’Ædes ægypti porteuse d’un marqueur fluorescent et qui a besoin d’un antibiotique, la tétracycline, pour compléter sa maturation. L’idée est de libérer dans l’environnement les mâles OX513A afin qu’ils s’accouplent avec les femelles sauvages, leur progéniture n’étant pas viable. Au fur et à mesure des salves de moustiques, la population globale d’A. ægypti devrait donc diminuer. D’après une première étude sur le terrain, menée sur les Îles Caïman, les moustiques transformés s’accouplent bien avec les femelles (1). Mais le protocole de cet essai, s’appuyant sur un trop faible nombre d’individus libérés, n’a pas permis de démontrer la réduction de la population native. Des extrapolations statistiques ont permis aux chercheurs d’Oxitech d’estimer le volume efficace des libérations d’OX513A mâles à 5 000 individus par hectare et par semaine. La biotech affirme que l’efficacité de cette stratégie a été démontrée, notamment grâce à un essai en cours au Brésil, mais les résultats n’ont pas encore été publiés.
Ce flou est à l’origine d’une réaction de l’AS-PTA, une association écologiste brésilienne, relatée par le site d’information militant Info’GM (2). Elle pointe l’absence de données et le risque de survie des progénitures porteuses des mutations en cas de pollution de l’environnement par l’antibiotique, peu spécifique. Les doutes portent aussi sur la mortalité des insectes en absence de tétracycline, estimée à 96,5 % pour les animaux hétérozygotes. Notons que cette donnée provient d’un test en laboratoire et que ses auteurs affirment qu’« au vu de la faiblesse des survivants, leur chance de survie sur le ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2014-04-17 par Agnès Vernet pour Biofutur.com
Source: 1) Harris AF et al. (2011) Nat Biotechnol 29, 1034-7 (2) Noisette C. (2014) Info’GM Accéder à la source

Mots clés: dengue


Publicité

En savoir plus

(crédit photo : moustique © wikimedia commons)