Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2014-05-16
Fil actus Santé

Tags: Myélome -  virologie - 
Rémission d’un cancer suite à l’injection massive d’un virus modifié de la rougeole - Fil actus Santé
Rémission d’un cancer suite à l’injection massive d’un virus modifié de la rougeole

Pour la première fois au monde, une patiente atteinte d’un cancer invasif de la moelle osseuse a été complétement guérie après l’injection d’une dose massive de virus modifiés de la rougeole. C’est ce que viennent d’annoncer des chercheurs américains dans le dernier numéro de la revue Mayo Clinic Proceedings.

Publicité

Depuis les années 1950, les chercheurs du monde entier étudient les différentes stratégies thérapeutiques qui permettraient d’utiliser des agents pathogènes modifiés pour attaquer et détruire les cellules cancéreuses. Appelée virothérapie, cette technique a déjà été testée sur des milliers patients, mais c’est la première fois que des travaux permettent de montrer qu’elle permettrait la rémission complète d’un patient atteint d'un cancer invasif après l'injection d'une seule dose massive de virus.

Afin de tester l’efficacité de leur méthode et sa faisabilité, Stephen Russell, et ses collaborateurs de la Mayo Clinic, basée dans le Minnesota Etats-Unis ont mis au point un essai clinique qui consiste à injecter, à deux femmes ne répondant plus à aucune thérapie standard et ayant été victimes de plusieurs rechutes de cancer, un vaccin contenant des virus génétiquement modifiés de la rougeole. La spécificité de ces derniers est de ne cibler que les cellules cancéreuses.

Les deux volontaires étaient atteintes d’un myélome multiple. C’est à dire un cancer des cellules du plasma dans la moelle osseuse. Cette maladie grave, rarement guérie, est à l’origine de tumeurs osseuses et des tissus mous, qui finissent par envahir l’organisme.

Après une seule dose, les effets bénéfiques de cette thérapie étaient visibles chez les deux patientes, qui ont vu une réduction importante des cellules cancéreuses dans leur organisme. L’une d’entre elle, âgée de 49 ans, était même complétement guérie et serait actuellement en rémission. En effet, 6 mois après l’injection, il n’y plus aucune trace de la tumeur. C’est la première fois d’une rémission est ainsi obtenue…

Article écrit le 2014-05-16 par Olivier Frégaville-Arcas _ Information hospitalière
Source: AFPAccéder à la source


Publicité

En savoir plus