Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2014-05-19
Fil actus Santé

Tags: cancer du sein -  facteurs de risques - 
Cancer du sein : des facteurs de risque à surveiller… - Fil actus Santé
Cancer du sein : des facteurs de risque à surveiller…

Au-delà du dépistage systématique organisé à partir de 50 ans, la Haute Autorité de santé (HAS) estime, dans un rapport qui vient d’être rendu public par Le figaro, que d’autres éléments doivent être surveillés afin de mieux diagnostiquer les cancers du sein. Âge et antécédents familiaux sont en première ligne…

Publicité

En France, le cancer du sein est la première cause de décès par cancer chez la femme. Chaque année, plus de 53 000 Françaises seraient touchées par ce type de tumeur, et un peu moins de 12 000 d’entre elles décéderaient. Selon les épidémiologistes, une femme sur huit sera confrontée à un cancer du sein au cours de sa vie. C’est un fait : la fréquence de ce type de tumeur dans les populations occidentales ne cesse d’augmenter. En cause, plusieurs facteurs tels l’alimentation, la sédentarité, et le vieillissement de la population. Actuellement, il existe plusieurs traitements pour lutter contre cette maladie. Toutefois, la garantie d'un meilleur taux de survie dépend d'une démarche quasiment incontournable : le dépistage précoce.

Afin de mieux prévenir les risques de survenue de cancer du sein, la HAS a mené une étude ayant pour objectif de lister de manière exhaustive les facteurs de risques potentiellement impliqués dans le développement de ce type de tumeur. Suite à une analyse détaillée de la littérature scientifique, l’autorité publique indépendante a retenu 69 éléments à surveiller, en dehors du dépistage systématique organisé à partir de l'âge de 50 ans. Plus précisément, Jean-Luc Harousseau, Président du Collège de la HAS, estime que 7 de ces facteurs méritent un dépistage spécifique, parmi lesquels l'âge, les antécédents familiaux ou médicaux et les proliférations anormales de cellules du sein. En effet, la majorité des cancers du sein sont dépistés chez des femmes ménopausées de plus de 50 ans. Par ailleurs, une prise en charge spécifique doit être mise en place chez les patientes ayant des antécédents familiaux ou médicaux, sans pour autant que cela puisse amorcer une psychose.

Dans son rapport, la HAS a décidé de combattre les idées reçues. En effet, contre toute attente, la consommation de thé ou ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2014-05-19 par Olivier Frégaville-Arcas _ Information hospitalière
Source: HAS - Le FigaroAccéder à la source


Publicité

En savoir plus