Publicité
Accueil > Revue de presse > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
2014-06-02
Revue de presse

Tags: Cancer coloréctal -  integraGen - 
IntegraGen présente au congrès de l’ASCO les données d’un bio-marqueur permettant de prédire l’effet du traitement chez les patients atteints d’un cancer colorectal - Revue de presse
IntegraGen présente au congrès de l’ASCO les données d’un bio-marqueur permettant de prédire l’effet du traitement chez les patients atteints d’un cancer colorectal

IntegraGen, leader français des services en génomique, et spécialisé dans le développement de tests de diagnostic moléculaire pour l’oncologie et l’autisme a présenté ses données relatives au bio-marqueur hsa-miR-31-3p (cliquez ici pour accéder à l’abstract) lors du congrès de l’ASCO 2014 (American Society of Clinical Oncology) qui s’est tenu à Chicago.

Publicité

Ces données démontrent que ce bio-marqueur est prédictif de la réponse au traitement anti-EGFR par Cetuximab chez les patients affectés d’un cancer colorectal métastatique et sans mutation du gène KRAS. Ces données ont été collectées sur la base d’une analyse, postérieure à l’étude, des patients inclus dans l’essai clinique randomisé de phase III New EPOC. L’étude compare les patients ayant reçu une chimiothérapie standard et ceux ayant reçu une chimiothérapie standard en combinaison avec le Cetuximab, avant et après la résection chirurgicale des métastases hépatiques. Dans ce dernier cas l’étude met en évidence, chez les patients présentant une expression élevée du bio-marqueur, une survie sans progression plus courte que les patients traités uniquement par chimiothérapie.

“Cette recherche souligne l’importance de l’identification du bio-marqueur hsa-miR-31-3p car il permet de prédire la réponse des patients aux inhibiteurs de l’EGFR couramment utilisés pour traiter les patients atteints d’un cancer colorectal métastatique », a déclaré l’auteur de l’étude, le Dr. John Primrose, Professeur de chirurgie à l’Université de Southampton et principal investigateur de l’étude New EPOC. « Ces résultats, basés sur l’analyse des niveaux d’expression du hsa-miR-31-3p, nous fournissent une indication importante dans la compréhension du mécanisme par lequel l’utilisation du Cetuximab dans l’étude New EPOC a eu pour effet de réduire la survie sans progression. »

« Ces résultats complètent nos recherches relatives au hsa-miR-31-3p déjà publiées et démontrent que cet unique micro ARN prédit les effets du traitement anti-EGFR chez les patients atteints de cancer colorectal métastatique », a indiqué Bernard Courtieu, Président Directeur-Général d’IntegraGen. « L’ensemble des résultats relatifs à cet anti EGFR suggère qu’un test mesurant son expression dans les tumeurs colorectales métastatiques pourrait permettre aux oncologues de sélectionner les patients susceptibles de bénéficier des thérapies par anti-EGFR, tout en évitant des thérapies inutiles, couteuses ainsi que les ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2014-06-02 par Business wire
Source: Communiqué de presse IntegraGen

Mots clés: Cancer coloréctal integraGen


Publicité

En savoir plus