Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Neurologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2014-06-04
Fil actus Santé

Tags: Mémoire -  Neurones -  synapse - 
Peut-on manipuler nos souvenirs ?  - Fil actus Santé
Peut-on manipuler nos souvenirs ?

De nombreux films de science-fiction, comme Paycheck avec Ben Affleck, ou Total Recall avec Arnold Schwarzenegger, jouent à modifier la mémoire du héros. Qu'en est-il dans la réalité ? Des chercheurs américains auraient réussi à effacer puis à raviver certains souvenirs chez les rats. C’est ce que suggère une étude publiée dans la dernière édition de la revue Nature.

Publicité



Qui n’a pas eu envie, à l’instar du célèbre sorcier en herbe, Harry Potter, de déposer ses souvenirs, bons ou mauvais, dans une pensine,afin de les retrouver ultérieurement ? Ce souhait est peut être devenu une réalité. En effet, Roberto Malinow et ses collaborateurs de l'université de Californie de San Diego seraient parvenus, chez des rongeurs, à créer un souvenir, l'effacer, puis le réactiver en stimulant certains neurones de leur cerveau.

Pour réussir à manipuler les souvenirs des rats, les chercheurs américains ont utilisé la luminothérapie : à l’aide d'une fibre optique implantée dans le cerveau des animaux, ils ont "éclairé" certains neurones pour les rendre actifs. Ces derniers avaient été préalablement modifiés génétiquement pour être sensibles à la lumière.

Afin de conditionner les rats, l’équipe de Roberto Malinow a couplé la stimulation lumineuse avec une décharge électrique au niveau des pattes des rongeurs. Ainsi, en associant ces deux événements, les chercheurs ont implanté la peur chez les animaux en illuminant tout simplement les neurones.

Forts de ce premier résultat, les chercheurs ont tenté d’effacer ce souvenir en stimulant, à des fréquences lumineuses moindres, ces mêmes cellules nerveuses. Avec le temps, les animaux n’avaient plus peur. Leur mémoire avait effacé le souvenir. Afin de le raviver, ils ont à nouveau illuminé les neurones en augmentant considérablement la fréquence lumineuse. Sans recevoir de décharges électriques, très vite, les rats manifestaient à nouveau la peur à chaque stimulation lumineuse.

Afin d’approfondir les mécanismes impliqués dans ce processus, les chercheurs ont analysé le comportement des synapses au cours de ces expérimentations. Ils ont ainsi montré que plus la fréquence d'émission des signaux lumineux était élevée, plus les synapses amplifiaient leur capacité à relayer les informations. A contrario, lorsque la fréquence baissait, ces dernières devenaient silencieuses.

Cette découverte confirme une hypothèse que de nombreux chercheurs avaient ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2014-06-04 par Olivier Frégaville-Arcas _ Information hospitalière
Source: NatureAccéder à la source


Publicité

En savoir plus