Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Cardiologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2014-06-30
Fil actus Santé

Tags: AVC -  fibrillation auriculaire - 
Prévenir les récidives d’AVC par un suivi régulier des arythmies…

 - Fil actus Santé
Prévenir les récidives d’AVC par un suivi régulier des arythmies…

Il est impossible de déterminer la cause de certains accidents vasculaires cérébraux (AVC), appelés cryptogéniques. Toutefois, la plupart des spécialistes s’accordent sur le fait qu’ils peuvent être la conséquence de la forme la plus courante et la plus asymptomatique d’arythmie, la fibrillation auriculaire. Afin de prédire les rechutes chez ces patients, une étude américaine, publiée dans le dernier numéro du New England Journal of Medicine, suggère la mise en place d’une prise en charge spécifique comprenant la pose d’un dispositif relié à internet , qui enregistre en permanence le rythme cardiaque, et donc, capable d'alerter le médecin traitant en cas de trouble de ce dernier…

Publicité

Qu’il soit thrombotique ou ischémique, l’accident vasculaire cérébral (AVC) se caractérise par un arrêt brutal de la circulation du sang dans notre cerveau. Les experts estiment que, toutes les 5 minutes, une personne, à travers le monde, serait victime de ce type d’incident. En France, chaque année, 130 000 personnes feraient une attaque et 33 000 en décéderaient. Toutefois, une partie de ces AVC demeurent sans étiologie particulière, et aucun signe avant-coureur ne permet de prédire les risques de leur survenue.

Afin d’éviter les risques de rechutes, suite à ce type de trouble cardiaque, Tommaso Sanna et ses collaborateurs du Northwestern Memorial Hospital ont mené une étude sur 441 patients victimes d’AVC cryptogénique. Intitulée CRYSTAL AF (Study of Continuous Cardiac Monitoring to Assess Atrial Fibrillation after Cryptogenic Stroke) : cette dernière consistait à suivre, pendant 4 ans, les dossiers médicaux des participants dont la moitié avait été préalablement équipés d’un appareil de petite taille permettant de suivre en permanence le rythme cardiaque, et qui, via Internet, transmettait les informations aux médecins et notamment, les alertes, en cas d’anomalie.

Les chercheurs ont ainsi montré que 30 % des patients équipés, ayant subi un AVC cryptogénique, développaient dans les 3 ans une fibrillation auriculaire (FA). A contrario et faute de suivi, ils sont seulement 3 % à être dépistés atteints de FA lorsqu' ils n’ont pas reçu le dispositif de surveillance cardiaque.

Pour l’équipe de Tommaso Sanna, il ne fait aucun doute que ce type de dispositif permettant, en temps réel, d'alerter les médecins sur les anomalies du rythme cardiaque, permet de prévenir un nouvel AVC. En effet, dès que la FA est diagnostiquée, en mettant le patient sous anti-coagulant, il est possible de limiter le risque de récidive. D’autres études doivent être conduites pour confirmer ces résultats et ainsi, ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2014-06-30 par Olivier Frégaville-Arcas _ Information hospitalière
Source: EurekalertAccéder à la source


Publicité

En savoir plus