Publicité
Accueil > Revue de presse > Ophtalmologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
2014-09-15
Revue de presse

Tags: Oraya -  DMLA - 
Les données sur trois ans de l’étude INTREPID d’Oraya Therapeutics étayent le profil d’innocuité favorable de la thérapie non invasive de la DMLA exsudative - Revue de presse
Les données sur trois ans de l’étude INTREPID d’Oraya Therapeutics étayent le profil d’innocuité favorable de la thérapie non invasive de la DMLA exsudative

Oraya Therapeutics Inc. a annoncé aujourd’hui que les résultats complets de données de suivi d’innocuité sur trois ans provenant de l’étude INTREPID sur l’Oraya Therapy™ contre la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) ont renforcé le profil favorable d’innocuité du traitement et ont également montré qu’il n’existait pas de différences majeures en termes de résultats au niveau de la vue des patients traités via l’Oraya Therapy, par rapport à ceux qui ont uniquement reçu un anti-facteur de croissance de l’endothélium vasculaire (anti-VEGF). L’Oraya Therapy utilise des rayons X à faible énergie et hautement ciblés pour traiter la DMLA exsudative. Elle est conçue pour être délivrée en une seule fois et présente le potentiel de préserver la vue tout en réduisant le nombre d’injections anti-VEGF intra-oculaires requises.

Publicité

L’évaluation d’innocuité sur trois ans a consisté en une analyse détaillée d’images pour rechercher la présence de changements microvasculaires liés à la radiothérapie. Même si de petits changements circonscrits ont été identifiés par le centre d’analyse chez un quart des patients, ils n’ont pas sensiblement affecté leur vue.

Le professeur Ian Rennie, consultant ophtalmologue, professeur d’ophtalmologie et d’orthoptie et expert international en traitement des cancers oculaires au sein du Sheffield Teaching Hospitals NHS Foundation Trust a commenté l’étude INTREPID en indiquant : « Parmi les cas que j’ai examinés et qui ont été identifiés par l’équipe d’experts de l’étude comme présentant des changements microvasculaires attribuables à la radiation, la plupart étaient si infimes que je les considérerais comme non significatifs sur le plan clinique. »

INTREPID est la première étude à évaluer l’innocuité et l’efficacité de l’Oraya Therapy en concomitance avec les injections anti-VEGF nécessaires pour les patients atteints de DMLA exsudative. Elle est également la seule étude utilisant des placebos et à double insu à évaluer la radiothérapie par stéréotaxie pour la DMLA exsudative. L’étude a respecté les limites primaire et secondaire et a montré que l’Oraya Therapy réduisait sensiblement le besoin d’injections anti-VEGF tout en préservant la vue en présence d’un profil d’innocuité favorable. 21 sites au total dans cinq pays européens ont participé à l’étude. Les résultats sur deux ans ont montré qu’un grand nombre de patients atteints d’une DMLA exsudative précédemment traitée ont continué à bénéficier des avantages d’une réduction moyenne de 25 % des injections anti-VEGF sur deux ans. En outre, la population ciblée de patients a maintenu une réduction moyenne impressionnante de 45 % des injections au cours de la période d’étude de deux ans, avec une vue stable.

Les résultats sur trois ans relatifs à l’innocuité ont été présentés aujourd’hui lors d’un séminaire ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2014-09-15 par Business wire
Source: Communiqué de presse Oraya

Mots clés: Oraya DMLA


Publicité

En savoir plus