Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Neurologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2014-09-17
Fil actus Santé

Tags: Maladie d'Alzheimer -  Benzodiazépines -  Sommnifères - 
Une consommation importante de somnifères en cause dans la survenue de la maladie d’Alzheimer - Fil actus Santé
Une consommation importante de somnifères en cause dans la survenue de la maladie d’Alzheimer

C’est confirmé. Une consommation supérieure à trois mois de benzodiazépines augmenterait de prés de 50 % le risque de survenue de la maladie d’Alzheimer. C’est ce que révèle les conclusions d’une étude française publiées dans la dernière édition du British Medical Journal (BMJ).

Publicité

Maladie neurodégénérative par excellence, la maladie d’Alzheimer est le résultat d’un double processus : l’accumulation en plaques de peptides anormaux bétâ-amyloïdes dans le cerveau, et l'augmentation de la capacité de phosphorylation de la protéine tau, qui entraînent une concentration élevée de protéines Tau anormales dans les cellules nerveuses en dégénérescence. Selon les dernières données épidémiologiques, plus de 860 000 français et 18 millions d’individus dans le monde seraient victimes de cette maladie pour laquelle il n’existe aucun traitement curatif. A travers le monde de nombreuses équipes de scientifiques cherchent à percer les mystères de cette affection afin de diminuer les risques de la développer.



Les Français sont les champions du monde en matière de consommation de médicaments, aux rangs desquels se trouvent les benzodiazépines, qui permettent notamment de réguler les troubles du sommeil et de gérer stress et anxiété. L’étude menée par Sophie Billioti de Gage, chercheuse à l’Inserm, et ses collaborateurs pourra peut être à terme modifier cette tendance. En effet, les travaux qu’ils ont mené sur près de 9 000 personnes âgées de plus de 66 ans, suivies pendant 6 à 10 ans, ont permis de montrer que la prise quotidienne de médicaments psychotropes sur plusieurs mois accentuait les risques de développer une maladie neurodégénérative.

Si les benzodiazépines sont prises sur une période allant de 3 à 6 mois, le risque de développer la maladie d’Alzheimer augmenterait de 30 %. Lorsque la consommation dépasse les six mois, ce risque est accentué de 60 à 80% !

Si ces données sont une nouvelle fois confirmées,la nécessité pour les Français de réduire leur consommation en médicaments psychotropes devient un véritable problème de santé publique. En 2012, selon un rapport de Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), 11,5 millions de nos concitoyens ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2014-09-17 par Olivier Frégaville-Arcas _ Information hospitalière
Source: AFPAccéder à la source


Publicité

En savoir plus