Publicité
Accueil > Revue de presse > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité
2014-09-18
Revue de presse

Tags: Cancer du pancréas -  Gilead - 
Gilead annonce les résultats d’une étude de Phase 2 du simtuzumab pour le cancer du pancréas non précédemment traité - Revue de presse
Gilead annonce les résultats d’une étude de Phase 2 du simtuzumab pour le cancer du pancréas non précédemment traité

Gilead Sciences, Inc. a annoncé aujourd’hui les résultats d’une étude de Phase 2 évaluant le simtuzumab, un inhibiteur expérimental du lysyl oxydase-like-2 (LOXL2), en combinaison avec la gemcitabine pour des patients atteints d’un cancer du pancréas avancé non précédemment traité. Dans cette étude, l’ajout du simtuzumab (200 mg ou 700 mg) à la gemcitabine n’a pas augmenté de manière significative la survie sans progression (SSP) comparé au placebo plus gemcitabine. La SSP était le critère d’évaluation primaire de l’étude. Les résultats détaillés seront présentés au cours d’une session d’affichage à l’occasion du congrès de la Société européenne d’Oncologie médicale (ESMO 2014) qui se déroulera à Madrid, en Espagne, du 26 au 30 septembre (Résumé numéro 5072).

Publicité

Dans cet essai randomisé, en double aveugle, contrôlé par placebo de Phase 2, 236 patients atteints d’un cancer du pancréas avancé ont reçu la gemcitabine par intraveineuse plus le simtuzumab par intraveineuse (200 mg, n=76 ; 700 mg, n=79) ou un placebo (n=81) en cycles de 28 jours. La survie médiane sans progression des groupes simtuzumab 200 mg, simtuzumab 700 mg et placebo a été de 3,5 mois, 3,7 mois et 3,7 mois, respectivement. La différence au niveau de la SSP entre les bras simtuzumab et placebo n’a pas été statistiquement significative. Les toxicités liées à la gemcitabine anticipées ont été l’anémie, la thrombocytopénie, la neutropénie et la nausée. Il n’y a eu aucune différence au niveau des évènements indésirables entre les patients recevant le simtuzumab et ceux prenant le placebo.

« Bien que le simtuzumab n’ait pas fourni un avantage clinique dans cette étude chez les patients atteints de cancer d’un pancréas avancé difficile à traiter, nous continuons d’explorer le simtuzumab dans d’autres domaines de besoins médicaux non satisfaits, avec des essais cliniques en cours sur le cancer colorectal, la myélofibrose et les maladies du poumon et du foie fibrotiques graves », a déclaré Norbert Bischofberger, PhD, vice-président exécutif de la recherche et du développement et directeur scientifique de Gilead.

Le simtuzumab est un anticorps monoclonal expérimental qui est hautement sélectif pour le LOXL2, un enzyme qui modifie la matrice extracellulaire en promouvant la réticulation des fibres de collagène. On pense que le LOXL2 joue un rôle important dans la progression et la métastase de la tumeur et dans le développement des maladies fibrotiques. Le simtuzumab fait actuellement l’objet d’une évaluation dans plusieurs essais de Phase 2 en cours, notamment en combinaison avec le FOLFIRI pour le cancer colorectal avancé, en combinaison avec le ruxolitinib pour la myélofibrose, ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2014-09-18 par Business wire
Source: Communiqué de presse Gilead

Mots clés: Cancer du pancréas Gilead


Publicité

En savoir plus