Publicité
Accueil > Revue de presse > Maladies infectieuses
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
2014-09-26
Revue de presse

Tags: VIH/sida -  Gilead - 
Le traitement expérimental ténofovir alafénamide (TAF) de Gilead administré sous forme de comprimé unique pour traiter l’infection par le VIH répond à l’objectif principal à 48 semaines lors de deux études de phase 3 - Revue de presse
Le traitement expérimental ténofovir alafénamide (TAF) de Gilead administré sous forme de comprimé unique pour traiter l’infection par le VIH répond à l’objectif principal à 48 semaines lors de deux études de phase 3

Gilead Sciences, Inc. a annoncé aujourd’hui que deux études cliniques de phase 3 (études 104 et 111) évaluant un traitement expérimental à comprimé unique à prise quotidienne contenant du ténofovir alafénamide (TAF) pour le traitement de l’infection par le VIH-1 chez des adultes naïfs de traitement ont atteint leurs objectifs principaux. Les études ont démontré que le traitement à comprimé unique contenant 150 mg d’elvitégravir, 150 mg de cobicistat, 200 mg d’emtricitabine et 10 mg de TAF (E/C/F/TAF) s’est avéré être similaire à StribildMD de Gilead (150 mg d’elvitégravir, 150 mg de cobicistat, 200 mg d’emtricitabine et 300 mg de fumarate de ténofovir disoproxil) sur la base du pourcentage de patients dont les taux d’ARN VIH (charge virale) sont inférieurs à 50 copies/mL à 48 semaines de traitement. En outre, le traitement E/C/F/TAF a démontré une amélioration en termes d’indicateurs d’innocuité osseux et rénaux par rapport à Stribild.

Publicité

« Alors que les personnes atteintes du VIH vivent plus longtemps, nous avons besoin de traitements qui, en plus d’être efficaces, offrent aussi un meilleur profil de sécurité », a déclaré le Dr Norbert Bischofberger, PhD, vice-président exécutif de la recherche et du développement et directeur scientifique chez Gilead Sciences. « Sur la base de ces résultats de phase 3, nous croyons que le traitement E/C/F/TAF à comprimé unique peut optimiser le traitement du VIH pour un large éventail de patients naïfs de traitement ».

Dans l’étude 104, 93,1 % (n=405/435) des patients sous traitement E/C/F/TAF comparé à 92,4 % (n=399/432) des patients sous Stribild, avec IC à 95 % variant de -2,6 % à 4,5 %, ont affiché un ARN VIH inférieur à 50 copies/mL à la semaine 48. Dans l’étude 111, 91,6 % (n=395/431) des patients sous traitement E/C/F/TAF comparé à 88,5 % (n=385/435) des patients sous Stribild, avec IC à 95 % variant de -1,0 % à 7,1 %, ont affiché un ARN VIH inférieur à 50 copies/mL à la semaine 48. Les deux traitements étaient généralement bien tolérés. Le taux d’abandon attribuable à des événements indésirables, et les profils d’innocuité et de résistance étaient comparables entre E/C/F/TAF et Stribild dans les deux bras de l’étude.

Les anomalies de laboratoire étaient généralement similaires pour les deux traitements, à l’exception des indicateurs de sécurité rénale et osseuse, ce qui a favorisé le traitement à base de TAF. La différence était statistiquement significative dans la variation médiane du taux de filtration glomérulaire estimé (eGFR) entre la référence et la semaine 48, favorisant le traitement à base de TAF (-6,8 mL/min pour le traitement E/C/F/TAF contre -10,4 mL/min pour Stribild dans l’étude 104 [p<0,001] ; -5,7 mL/min pour le traitement E/C/F/TAF contre -11,9 mL/min pour Stribild dans l’étude 111 ...

Page suivante (2 / 6)

Article écrit le 2014-09-26 par Business wire
Source: Communiqué de presse Gilead

Mots clés: VIH/sida Gilead


Publicité

En savoir plus