Publicité
Accueil > Revue de presse > immunologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
2014-10-09
Revue de presse

Tags: Theradiag -  Maladie de Crohn - 
Le monitoring des biothérapies de la maladie de Crohn entraînerait  une économie de plus de 130 millions d'euros en France - Revue de presse
Le monitoring des biothérapies de la maladie de Crohn entraînerait une économie de plus de 130 millions d'euros en France

THERADIAG, société spécialisée dans le diagnostic in vitro et le théranostic, annonce les résultats d'une étude pharmaco-économique qui démontre que l'utilisation du dosage d'anti-TNF et d'anticorps anti-médicaments dans la prise en charge des patients atteints de la maladie de Crohn et traités par biothérapie, permet jusqu'à 25% d'économies du coût des traitements, soit 131 millions d'euros sur 5 ans en France uniquement.

Publicité

« Les résultats de cette étude pharmaco-économique renforcent la valeur des tests de théranostic de Theradiag , commente Michel Finance, Directeur Général de Theradiag. Les maladies auto immunes représentent un important enjeu de santé publique et le coût d'utilisation des biothérapies pour la sécurité sociale est lourd, particulièrement pour les patients en perte de réponse. Les résultats de cette étude démontrent l'intérêt médico-économique de l'utilisation d'un test de monitoring dans le suivi des patients et de la prise en charge thérapeutique personnalisée. En répondant pleinement à ces besoins, nos tests de théranostic Lisa Tracker représentent un potentiel important pour mieux contrôler l'efficacité des biothérapies et pour réaliser des économies supérieures à 130 millions d'euros. »

Les anti-TNF : des biothérapies largement prescrites avec une efficacité démontrée mais se révélant souvent inadaptées et coûteuses
Les maladies avec dérégulation du système immunitaire telles que la polyarthrite rhumatoïde, la spondylarthrite ankylosante ou les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI) sont des pathologies chroniques qui affectent plus de 28 millions de personnes dans le monde[1]. Les biothérapies, qui utilisent des molécules du vivant comme traitement, entraînent souvent des réactions de défense de l'organisme, rendant les médicaments inefficaces. Or, elles représentent 70% des nouveaux médicaments, d'où la nécessité de les monitorer pour permettre au clinicien d'évaluer la réponse du patient afin d'anticiper, d'optimiser et de ré-orienter le traitement.
Compte tenu de l'utilisation de plus en plus fréquente des traitements par anti-TNF (en France, environ 85 000 patients dont 30 000 patients souffrant de MICI), de leur coût (de 14 000 à 16 000 euros par an et par patient) et de la sévérité des pathologies concernées, il apparaît indispensable de rationaliser leur prescription pour mieux contrôler leur efficacité et leur tolérance.

Méthodologie de l'étude
L'étude a porté sur une double cohorte de ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2014-10-09 par Business wire
Source: Communiqué de presse Theradiag

Mots clés: Theradiag Maladie de Crohn


Publicité

En savoir plus