Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Maladies infectieuses
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2014-12-01
Fil actus Santé

Tags: VIH/sida -  séropositif -  Dépistage -  préservatif - 
1er décembre : Journée mondiale de lutte contre le VIH/sida - Fil actus Santé
1er décembre : Journée mondiale de lutte contre le VIH/sida

Comme chaque année depuis 26 ans, le 1er décembre est consacré à la Journée mondiale de lutte contre le VIH/sida. Initiée par l’Organisation mondiale de la santé, cette manifestation a pour objectif d’informer le grand public sur cette maladie qui continue à contaminer et à tuer. Malgré les nouvelles avancées thérapeutiques, la prévention reste le meilleur moyen d’enrayer cette pandémie.

Publicité

Sensibiliser le public à la lutte contre le VIH/sida est toujours d’actualité. Bien que le nombre de décès dus aux suites de la maladie a connu en 2013 un recul de plus de 11,8%, il n’en reste pas moins que le virus continue à tuer et à contaminer de nouvelles personnes chaque année. D’après les chiffres présentés ce matin par l’Onusida, 35 millions de séropositifs vivent actuellement à travers le monde. Pour la seule année 2013, 2,1 millions de personnes ont été nouvellement contaminées. Afin d’enrayer le processus pandémique, chaque année, à l’occasion du 1er décembre, l’ensemble des associations de lutte contre le VIH/sida s’emploie à rappeler l’importance de la prévention, de l’utilisation du préservatif et du dépistage régulier. Connaître son statut sérologique permet de réduire le risque de propager le virus.

Selon une étude Harris Interactive diffusée par la Smerep, la prévention est loin d’être une priorité pour les jeunes adultes. En effet, 33 % des étudiants interrogés ont déclaré ne jamais utiliser de préservatifs, contre 30 % l’année précédente. Par ailleurs, un tiers d’entre eux ont aussi avoué qu’ils ne faisaient jamais de test de dépistage quand ils changeaient de partenaire.

Face à ce constat désolant, il est important de rappeler qu’en France, depuis 2011, le nombre de nouveaux cas de séropositivité a augmenté. Cette tendance serait notamment due aux nouveaux modes de dépistage rapide qui permettent de cibler plus de personnes. Toutefois, si le nombre de personnes dépistées positives a augmenté dans la plupart des régions françaises et notamment dans les DOM-TOM (+ 14%), l’Île-de-France montre une certaine stabilité.

N’oubliez pas… sortez couverts !

Article écrit le 2014-12-01 par Olivie Frégaville-Arcas _Information hospitalière
Source: AFPAccéder à la source


Publicité

En savoir plus