Publicité
Accueil > Actualité médicale > Immunologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2015-04-17
Actualité médicale

Tags: Maladie de Beçhet -  inflammation - 
Publication des données de l’étude de phase II portant sur l’aprémilast dans le traitement de la maladie de Behçet dans The New England Journal of Medicine - Actualité médicale
Publication des données de l’étude de phase II portant sur l’aprémilast dans le traitement de la maladie de Behçet dans The New England Journal of Medicine

Celgene France, une filiale à part entière de Celgene Corporation a annoncé aujourd’hui que les résultats d’une étude de phase II multicentrique, comparant l’aprémilast (Otezla) au placebo (BCT-001) chez des patients atteints de la maladie de Behçet ont été publiés dans le numéro du 16 avril du New England Journal of Medicine. La maladie de Behçet est une maladie inflammatoire chronique rare caractérisée par des épisodes récurrents d’ulcères buccaux et génitaux. Des inflammations articulaires, des lésions cutanées et oculaires récurrentes peuvent également survenir.

Publicité

« Les douloureux ulcères buccaux provoqués par la maladie de Behçet sont les principales caractéristiques de la maladie et peuvent avoir un impact significatif sur la qualité vie de nombreux patients. Les traitements actuellement disponibles peuvent ne pas être suffisants pour contrôler les ulcères buccaux ou génitaux chez certains patients ou engendrer des effets secondaires qui peuvent limiter leur utilisation », explique le Professeur Gulen Hatemi, agrégé de l’École de médecine Cerrahpasa à Istanbul, en Turquie.

Les résultats de cette étude, incluant le critère principal (réduction du nombre moyen d’ulcères buccaux après 12 semaines de traitement), ont été initialement présentés lors des congrès de la Ligue européenne contre le rhumatisme (EULAR) et de l’American College of Rheumatology (ACR)en 2013. Outre les résultats publiés précédemment, la publication présente des données sur la réduction du nombre médian (min., max.) d’ulcères buccaux après 12 semaines de traitement avec l’aprémilast par rapport au groupe placebo (0,0 (0, 6) contre 2,0 (0, 13) respectivement).

Les résultats de la phase complète de traitement de 24 semaines ont également été présentés dans la publication. Après 12 semaines, les patients du groupe placebo ont reçu l’aprémilast, tandis que ceux déjà traités par l’aprémilast ont maintenu leur traitement. Pour ceux traités par l’aprémilast pour la période complète de 24 semaines, la diminution du nombre moyen d’ulcères buccaux était observée dès la 2ème semaine (0,3 à la semaine 2 contre 2,7 à l’inclusion) et a été maintenue jusqu’à la 24ème semaine (0,6). Dans le groupe placebo, le nombre moyen d’ulcères buccaux était de 2,9 à l’inclusion et 1,7 à la 2ème semaine. A la 24ème semaine, après 12 semaines de traitement par l’aprémilast, le nombre moyen d’ulcères buccaux était de 0,4.

Une diminution de la douleur associée aux ulcères buccaux a été observée parallèlement à cette diminution du nombre d’ulcères ...

Page suivante (2 / 5)

Article écrit le 2015-04-17 par Business wire
Source: Communiqué de presse Celgène Accéder à la source

Mots clés: Maladie de Beçhet inflammation


Publicité

En savoir plus