Publicité
Accueil > Revue de presse > Neurologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité
2015-04-28
Revue de presse

Tags: asthme -  electrocore -  nerf - 
La thérapie non invasive de stimulation du nerf vague d’electroCore s’avère sûre et ne produit aucun effet indésirable cardiaque significatif - Revue de presse
La thérapie non invasive de stimulation du nerf vague d’electroCore s’avère sûre et ne produit aucun effet indésirable cardiaque significatif

Lors de la 67ème assemblée de l’American Academy of Neurology à Washington, DC, la semaine dernière, une présentation par affiches a montré que la thérapie non invasive de stimulation du nerf vague d’electroCore (nVNS) ne cause aucun effet indésirable important sur le système cardiovasculaire chez les patients souffrant d’asthme. La présentation portait sur les effets cardiaques chez des patients asthmatiques dans l’utilisation de la simulation nVNS pour traiter un bronchospasme aigu. Cette étude renforce encore l’innocuité de la simulation nVNS démontrée dans d’autres essais et expériences cliniques1 chez plus de 1 500 patients.

Publicité

L’essai ouvert qui a été réalisé dans quatre centres à travers les États-Unis2 comprenait 284 ECG effectués sur 29 patients avec un antécédent d’une forme légère à modérée d’asthme. Chaque patient a subi des électrocardiogrammes à 12 fils réalisés à 3 visites d’étude : au début du traitement, pendant la stimulation, et lors du suivi. Au cours de la visite de stimulation, les ECG ont été effectués avant, pendant, et ?90 minutes après l’administration d’une stimulation VNS unique de 120 secondes.

Les résultats ont montré qu’il n’y avait aucune variation cliniquement significative de l’ECG, ni dans les interprétations isolées ni en comparaison à la situation de départ. Le traitement avec la simulation nVNS n’a eu aucun effet significatif sur la fréquence cardiaque, l’intervalle PR, l’intervalle QT corrigé, ou la durée du complexe QRS. Ces conclusions ont été examinées par un cardiologue indépendant.

Le traitement GammaCore, qui est auto-administré par le patient pendant 120 secondes à la maison ou ailleurs, implique de placer l’appareil portatif sur la peau du cou, sur le nerf vague.

ElectroCore, qui recherche actuellement l’approbation de la FDA pour le traitement et la prévention de la céphalée de Horton, a déjà reçu l’approbation réglementaire pour le traitement aigu et/ou prophylactique de la céphalée de Horton, la migraine et la céphalée par surconsommation de médicaments dans l’Union européenne, en Afrique du Sud, en Inde, en Nouvelle-Zélande, en Australie, en Colombie, au Brésil et au Canada.

Basé dans le New Jersey, electroCore est dédié au développement des thérapies nVNS auto-administrées pour le traitement de plusieurs pathologies neurologiques, psychiatriques, gastroentérologiques et respiratoires. Les céphalées constituent la priorité première de la société.

ElectroCore a recueilli plus de 80 millions de dollars auprès d’investisseurs, y compris le fonds Global Healthcare Innovation de Merck.



Article écrit le 2015-04-28 par Business wire
Source: Communiqué de presse

Mots clés: asthme electrocore nerf


Publicité

En savoir plus

Notes :
1 Étude en ouvert de 12 mois publiée dans l’édition de mars 2015 de la revue Neurology. Dirigée par le professeur Peter Goadsby, menée au Royal Free Hospital à Londres et au Beaumont Hospital de Dublin.

2 Sites d’essai ; Dr Harold Kaiser, spécialiste de l’allergie et l’asthme, Minneapolis ; Allergy, Asthma and Immunology Center, Tulsa ; Allergy & Asthma Medical Group & Research Center, San Diego ; Colorado Allergy & Asthma Center, Denver