Publicité
Accueil > Revue de presse > cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité
2015-06-17
Revue de presse

Tags: Ariad -  leucémie - 
ARIAD met à jour les données de tolérance et d'efficacité à long terme du ponatinib,provenant de l'essai clinique de phase 2Pace - Revue de presse
ARIAD met à jour les données de tolérance et d'efficacité à long terme du ponatinib,provenant de l'essai clinique de phase 2Pace

ARIAD Pharmaceuticals, Inc. a annoncé aujourd'hui les résultats du suivi à long terme de patients atteints de leucémie myéloïde chronique (LMC) ou de leucémie aiguë lymphoblastique à chromosome Philadelphie (LAL Ph+) présentant une résistance ou une intolérance aux traitements préalables par des Inhibiteurs de Tyrosine Kinase (ITK) dans le cadre de l’essai clinique de phase II d’IclusigMD (ponatinib), son inhibiteur de BCR-ABL. L'étude montre, après un suivi médian d'environ 3,5 ans des patients atteints de LMC en phase chronique (LMC-PC) et un suivi médian de 2,9 ans pour l'ensemble des patients participant à l'essai, qu'Iclusig exerce une activité antileucémique chez des patients pour lesquels il existe peu d'options de traitement. La réponse au traitement s'est maintenue à long terme chez les patients atteints de LMC-PC, avec 83 % des patients atteints de LMC-PC ayant obtenu une réponse cytogénétique majeure (RCM) qui restent en réponse à 3 ans de traitement.

Publicité

En outre, la réponse (RCM) s'est maintenue chez 95 % des patients atteints de LMC-PC ayant eu une réduction de la dose de ponatinib. La décision d'initier et de maintenir un traitement par Iclusig doit se fonder sur une évaluation du rapport bénéfice/risques, particulièrement dans le cas de patients présentant un risque d'occlusion artérielle.

« Le maintien des réponses obtenues dans l'étude PACE après un suivi d'au moins 3,3 ans dans une population lourdement prétraitée est très encourageant. 83 % des patients souffrant de LMC-PC ayant atteint le critère d'évaluation principal, c'est-à-dire une réponse cytogénétique majeure, sont toujours en RCM au bout de trois ans, a indiqué Jorge E. Cortes, M.D., professeur et vice-président du Département Traitement des leucémies au MD Anderson Cancer Center de l'Université du Texas. Une évaluation rigoureuse des bénéfices et des risques d'initier un traitement par ponatinib, en particulier chez les patients présentant un risque d'occlusion artérielle, peut permettre d'identifier les patients atteints de leucémie Ph+ réfractaire, susceptibles de tirer le bénéfice maximal de ce traitement. »

Les données ont été présentées aujourd'hui lors de la 20e Conférence de l'Association européenne d'hématologie (EHA), qui s'est tenue à Vienne, en Autriche.

Mise à jour de l'essai PACE
L'efficacité et la tolérance de ponatinib chez les patients atteints de LMC ou de LAL Ph+ présentant une résistance ou une intolérance au dasatinib ou au nilotinib, ou porteurs de la mutation T315I, ont été évaluées par l'essai de phase II PACE. Au total, 449 patients ont été traités par ponatinib, à une dose quotidienne de départ de 45 mg. Parmi ces patients, 93 % avaient au préalable reçu au moins deux inhibiteurs de la tyrosine kinase (ITK) homologués, et 55 % au moins trois ITK homologués.

Les données actualisées des patients atteints de LMC-PC (n=270) provenant de l'essai en cours indiquent ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2015-06-17 par business wire
Source: Communiqué de presse Ariad

Mots clés: Ariad leucémie


Publicité

En savoir plus