Publicité
Accueil > Actualité médicale > Gastroenterologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2015-06-18
Actualité médicale

Tags: Theradiag -  MICI - 
Theradiag : Une nouvelle étude réaffirme le rôle prédictif du théranostic dans les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin - Actualité médicale
Theradiag : Une nouvelle étude réaffirme le rôle prédictif du théranostic dans les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin

THERADIAG, société spécialisée dans le diagnostic in vitro et le théranostic annonce aujourd’hui qu’une étude1 scientifique publiée dans la revue Alimentary Pharmacology and Therapeutics (AP&T) met en avant le rôle prédictif du monitoring des biothérapies dans le management thérapeutique des patients en rémission dans les Maladies Inflammatoires Chroniques de l’Intestin (MICI).

Publicité

L’étude menée par les équipes du Professeur Shomron Ben-Horin du Sheba Medical Center en Israël et du Professeur Xavier Roblin du CHU de Saint-Etienne montre qu’un niveau indétectable d’anti-TNF circulant à l’arrêt du traitement chez les patients atteints de MICI et en rémission profonde prolongée est associé à un faible risque de rechute dans les 12 mois suivants l’interruption du traitement. Pour ces patients, l’arrêt des traitements anti-TNF peut donc être envisagé à moindre risque. Le niveau de médicament circulant dans le sang a été mesuré par des tests théranostics de monitoring des biothérapies2.

A contrario, pour les patients en rémission profonde prolongée présentant un taux élevé d’anti-TNF circulant et interrompant leur traitement, le nombre de rechute est important. La rechute implique un retour des symptômes de la maladie et, le cas échéant, la reprise du traitement anti-TNF, le passage à un autre traitement, et/ou le recours à la chirurgie.

Le monitoring des biothérapies, associé à la mesure des biomarqueurs (CRP et calprotectine3) et à l’examen clinique, constitue donc un modèle prédictif de la rémission longue durée et de la rechute après arrêt du traitement anti-TNF dans les MICI.

« Les résultats de cette étude soulignent une nouvelle fois la nécessité d’adapter les traitements aux besoins spécifiques de chaque patient. Cette approche individualisée de la médecine est aujourd’hui actée dans le cancer, et s’impose de jour en jour comme une évidence dans le traitement des maladies auto-immunes. L’utilisation en routine des tests de monitoring des biothérapies permet, d’une part, de mieux traiter les patients atteints de MICI, en identifiant les patients qui peuvent interrompre leur traitement ou au contraire risquent une rechute. Il participe, d’autre part, à l’effort de réduction des dépenses de santé. Le coût des traitements anti-TNF se chiffre en dizaines de milliers d’euros par an et par ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2015-06-18 par Business wire
Source: Communiqué de presse Theradiag Accéder à la source

Mots clés: Theradiag MICI


Publicité

En savoir plus