Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2006-07-20
Actualité médicale

Tags: Cancer -  ovaire -  oncogenes -  p73 -  influent -  pronostic - 
Cancer de l'ovaire - les oncogènes p73 influent sur le pronostic - Actualité médicale
Cancer de l'ovaire - les oncogènes p73 influent sur le pronostic

Nicole Concin et Gerda Hofstetter confirment que les allèles raccourcis du gène p73 sont des oncogènes. Les patientes souffrant de tumeurs de l'ovaire dans lesquelles le gène p53 est inactivé et dans lesquelles les oncogènes p73 sont fortement exprimés ne répondent que mal à la chimiothérapie et présentent des taux de guérison inférieurs à la normale.

Publicité

Nicole Concin et Gerda Hofstetter confirment que les allèles raccourcis du gène p73 sont des oncogènes. Les patientes souffrant de tumeurs de l'ovaire dans lesquelles le gène p53 est inactivé et dans lesquelles les oncogènes p73 sont fortement exprimés ne répondent que mal à la chimiothérapie et présentent des taux de guérison inférieurs à la normale. Leurs cancers résistent nativement au traitement chimique ou acquièrent une résistance à ce dernier.
Ainsi, en déterminant le niveau d'expression des formes courtes de p73 (DNp73 et DN'p73), médecins et oncologues pourraient prédire l'évolution des cancers de l'ovaire et les chances de succès de la thérapie classique (consistant en une opération chirurgicale suivie d'une chimiothérapie à base de Carboplatine et de Paclitaxel).
Notons que les gènes p53 et p73 sont apparentés. Le suppresseur de tumeurs p53 induit l'apoptose des cellules trop endommagées, pour éviter que ces dernières ne se transforment en cellules malignes. La forme normale de p73 fait de même, tandis que ses formes tronquées (à leur extrémité N-terminale) facilitent l'apparition de tumeurs, en freinant les actions de p53 et p73.

Nicole Concin, Universitätsklinik für Frauenheilkunde Innsbruck, Medizinische Universität Innsbruck, Anichstraße 35, A-6020 Innsbruck - tél : +43 50 504 23051, fax : +43 50 504 23055 - nicole.concin@uibk.ac.at - http://frauenheilkunde-innsbruck.uklibk.ac.at et http://www.i-med.ac.at
- OEGGG/Osterreichische Gesellschaft für Gynäkologie und Geburtshilfe - http://www.oeggg.at
APA, 16/06/2006 ; MUI, 19/06/2006
- 'Clinical relevance of dominant-negative p73 isoforms for responsiveness to chemotherapy and survival in ovarian cancer: evidence for a crucial p53-p73 cross-talk in vivo'. Concin N., Hofstetter G., Berger A., Gehmacher A., Reimer D., Watrowski R., Tong D., Schuster E., Hefler L., Heim K., Mueller-Holzner E., Marth C., Moll UM., Zeimet AG., Zeillinger R. ; Clinical Cancer Research, 01/12/2005 ;11(23):8372-83
Cette information est un extrait du BE Autriche numéro 87 du 20/07/2006 rédigé par l'Ambassade de France en Autriche. Les ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2006-07-20 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: Cancer ovaire oncogenes p73 influent pronostic


Publicité

En savoir plus