Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2006-08-01
Actualité médicale

Tags: recherches -  amelioration -  qualite -  fruits -  conduisent -  approche -  limitation -  propagation -  cellules -  cancereuses - 
Les recherches sur l'amélioration de la qualité des fruits conduisent à une nouvelle approche de la limitation de la propagation des cellules cancéreuses - Actualité médicale
Les recherches sur l'amélioration de la qualité des fruits conduisent à une nouvelle approche de la limitation de la propagation des cellules cancéreuses

L'équipe de recherche de l'Université Hébraïque de Jérusalem travaillait initialement sur l'amélioration de la qualité des fruits tels que les pêches et nectarines. Cependant ses travaux l'ont conduit à une nouvelle perspective de traitement de la propagation des cellules cancéreuses chez les animaux et les hommes. Au début, le Prof. Shoseyov, le Dr. Roiz, le Dr. Smirnoff et le Dr. Schwartz s'intéressaient à l'action de la protéine actibind, produite par le micro-organisme Aspergillus niger, souvent utilisée dans les procédés biotechnologiques et alimentaires.

Publicité

L'équipe de recherche de l'Université Hébraïque de Jérusalem travaillait initialement sur l'amélioration de la qualité des fruits tels que les pêches et nectarines. Cependant ses travaux l'ont conduit à une nouvelle perspective de traitement de la propagation des cellules cancéreuses chez les animaux et les hommes. Au début, le Prof. Shoseyov, le Dr. Roiz, le Dr. Smirnoff et le Dr. Schwartz s'intéressaient à l'action de la protéine actibind, produite par le micro-organisme Aspergillus niger, souvent utilisée dans les procédés biotechnologiques et alimentaires. En effet, dans les végétaux, l'actibind se lie avec l'actine (un composant de la structure intracellulaire) et arrête la croissance des cellules du tube pollinique. Ils se sont aperçus qu'une protéine similaire à l'actibind, la RNase T2, se liait également à l'actine dans les cellules animales migratrices telles que les cellules responsables de la formation de nouveaux vaisseaux sanguin dans les tumeurs. En bloquant ces vaisseaux, on isole les cellules cancéreuses de nutriments et d'oxygène sans affecter les cellules saines. Les cellules malignes ne pouvant plus migrer via les vaisseaux sanguins, elles sont alors incapables de former des métastases. De plus, l'actibind n'étant pas toxique pour les cellules normales, le risque d'effets secondaires est considérablement diminué.
Des expériences supplémentaires ont montré que l'augmentation d'actibind a diminué la croissance des tumeurs et métastases du cancer du colon. L'actibind et la RNase T2 représentent donc les bases d'une nouvelle classe de traitement dans la thérapie anti-cancer.


Hebrew University of Jerusalem Media Relations, 05/07/2006
Cette information est un extrait du BE Israël numéro 50 du 1/08/2006 rédigé par l'Ambassade de France en Israël. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com

Article écrit le 2006-08-01 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: recherches amelioration qualite fruits conduisent approche limitation propagation cellules cancereuses


Publicité

En savoir plus