Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-07-11
Actualité médicale

Tags: test -  sanguin -  depister -  cancer -  prostate - 
Un test sanguin pour dépister le cancer de la prostate
 - Actualité médicale
Un test sanguin pour dépister le cancer de la prostate

Une étude menée par le professeur Dr Vivek Goel de l'université de Toronto démontre la fiabilité et l'utilité du test très controversé de l'antigène prostatique spécifique (APS) dans le cadre du dépistage du cancer de la prostate.

Publicité

Une étude menée par le professeur Dr Vivek Goel de l'université de Toronto démontre la fiabilité et l'utilité du test très controversé de l'antigène prostatique spécifique (APS) dans le cadre du dépistage du cancer de la prostate.
Le test de l'APS est une analyse sanguine qui peut aider à dépister un cancer de la prostate. Il permet de mesurer le taux d'antigène prostatique spécifique produit par la prostate. Il est normal de trouver de petites quantités d'APS dans le sang, mais le taux peut augmenter en présence de troubles de la prostate.
Le taux d'APS varie en fonction de l'âge et a tendance à augmenter chez les hommes de plus de 60 ans. Un taux élevé d'APS peut être attribuable à plusieurs problèmes de la prostate et n'est pas nécessairement un signe de cancer. Il peut également arriver que le taux d'APS demeure normal chez des hommes atteints de cancer de la prostate et qu'il soit élevé chez des hommes souffrant d'hypertrophie bénigne de la prostate. Pendant des années ce test a été très controversé car il peut avoir un taux élevé de faux positifs qui mènent à des interventions et du stress inutiles.
L'étude du Dr Goel, publiée dans le "journal of urology" du mois de juillet,.montre que les hommes qui ont subi le test APS avant de ressentir des symptômes ont 35% moins de chance de développer un cancer de la prostate que ceux qui n'ont jamais été dépistés. D'autres essais sont en cours pour compléter cette étude mais les résultats finaux ne seront disponibles que dans plusieurs années.


Cette information est un extrait du BE Canada numéro 280 du 11/07/2005 rédigé par l'Ambassade de France au Canada. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com

Article écrit le 2005-07-11 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: test sanguin depister cancer prostate


Publicité

En savoir plus