Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-07-05
Actualité médicale

Tags: Avancees -  theorie -  noeuds -  ADN - 
Avancées concernant la théorie des noeuds d'ADN
 - Actualité médicale
Avancées concernant la théorie des noeuds d'ADN

Une équipe de chercheurs, appartenant à l'Institut de Biologie Moléculaire de Barcelone du Conseil Supérieur de Recherches Scientifiques (CSIC), mène une étude sur la structure des chromosomes et la théorie des noeuds. Son travail a permis d'expliquer comment se plient les longues molécules d'ADN dans des espaces très restreints.

Publicité

Une équipe de chercheurs, appartenant à l'Institut de Biologie Moléculaire de Barcelone du Conseil Supérieur de Recherches Scientifiques (CSIC), mène une étude sur la structure des chromosomes et la théorie des noeuds. Son travail a permis d'expliquer comment se plient les longues molécules d'ADN dans des espaces très restreints.
Le groupe de recherche du CSIC, dirigé par l'espagnol Joaquim Roca, a découvert que les molécules d'ADN sont capables de former des noeuds extrêmement complexes. Les chercheurs ont ainsi démontré, grâce à l'analyse de ces noeuds, comment se plie l'ADN pour former les structures chromosomiques. Les scientifiques ont pu observer que l'ADN était formé d'entrelacs (ensemble de noeuds entrelacés) de grande complexité. Le degré de complexité ainsi que le nombre de noeuds sont régulés par des enzymes : les topo-isomérases. Celles-ci sont capables de démêler les entrelacs sans porter atteinte à la formule de l'ADN, permettant ainsi aux cellules de dénouer leurs brins d'ADN lors du processus de division cellulaire. Lorsque les noeuds sont trop complexes, les topo-isomérases coupent les brins d'ADN puis les ressoudent.
Par ailleurs, les auteurs de l'étude ont découvert, grâce à l'électrophorèse sur gel et à des techniques de calcul, que l'ADN de certains virus se plie pour former une pelote en tournant toujours dans le même sens. De plus, dans l'ADN viral analysé, les chercheurs ont pu constater qu'un certain type de noeuds prédomine. Selon les espagnols, ce travail constituerait la première démonstration scientifique que l'ADN n'est pas enroulé de manière aléatoire dans le chromosome, mais qu'il est organisé de manière très précise. Cette étude propose ainsi une nouvelle méthode d'analyse structurelle des filaments d'ADN et offre la possibilité de connaître la structure tridimensionnelle exacte des chromosomes.
Les résultats de la recherche, prochainement publiés dans la revue Proceedings de l'Académie Nationale de Sciences Américaine (PNAS), sont ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2005-07-05 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: Avancees theorie noeuds ADN


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...