Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2006-06-30
Actualité médicale

Tags: approche -  eradiquer -  cancer -  prostate - 
Nouvelle approche pour éradiquer le cancer de la prostate
 - Actualité médicale
Nouvelle approche pour éradiquer le cancer de la prostate

Une étudiante en thèse à l'Université Hébraïque de Jérusalem, Tal ARNON, a mis au point une nouvelle méthode pour faciliter la destruction des cellules cancéreuses de la prostate par le système immunitaire.

Publicité

Une étudiante en thèse à l'Université Hébraïque de Jérusalem, Tal ARNON, a mis au point une nouvelle méthode pour faciliter la destruction des cellules cancéreuses de la prostate par le système immunitaire. Un des problèmes majeurs dans le diagnostic et le traitement du cancer de la prostate -le deuxième cancer le plus mortel dans les pays occidentaux- est la grande ressemblance entre les cellules de la tumeur et celles de la prostate. Il est donc difficile d'identifier des marqueurs qui permettraient de cibler les traitements sur les cellules de la tumeur.
Les cellules tueuses (Natural Killer cell) naturellement présentes dans l'organisme sont capables d'identifier et de tuer les cellules tumorales. Cette capacité est directement liée à l'expression d'une famille de protéines (les NCR) qui se lient spécifiquement aux cellules tumorales et non aux cellules saines. Tal ARNON a produit des protéines NCR liées à une protéine d'immunoglobuline, un marqueur reconnu par le système immunitaire. Cette combinaison NCR-immunoglobuline constitue un excellent marqueur qui permet d'identifier très tôt ces cellules mais aussi de faciliter leur ciblage et leur destruction immunologique.
Les chercheurs ont soumis des souris, dans lesquelles ils avaient transplanté des cellules tumorales de prostate humaine, au traitement NCR-immunoglobuline. Les résultats démontrent un potentiel clinique encourageant pour l'analyse et le traitement des cancers de la prostate. 50% des souris traitées ont été guéries, 25% ont été partiellement soignées. Les souris restantes n'ont pas répondu au traitement.
Par ailleurs, les protéines NCR combinées biologiquement sont également capables d'identifier d'autres types de tumeurs, ouvrant ainsi la voie à de nouvelles recherches pour traiter d'autres types de cancers.


Cette information est un extrait du BE Israël numéro 37 du 30/06/2005 rédigé par l'Ambassade de France en Israël. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com

Article écrit le 2006-06-30 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: approche eradiquer cancer prostate


Publicité

En savoir plus