Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-09-01
Actualité médicale

Tags: chercheurs -  societe -  Fraunhofer -  utilisent -  Grid-Computing -  malaria - 
Des chercheurs de la société Fraunhofer utilisent des
Des chercheurs de la société Fraunhofer utilisent des "Grid-Computing" pour combattre la malaria

Pour la première fois, des chercheurs de l'institut Fraunhofer pour le calcul algorithmique et scientifique (SCAI) ont montré que le Grid Computing accélère radicalement le développement de nouveaux principes actifs dans la lutte contre les maladies.

Publicité

Pour la première fois, des chercheurs de l'institut Fraunhofer pour le calcul algorithmique et scientifique (SCAI) ont montré que le Grid Computing accélère radicalement le développement de nouveaux principes actifs dans la lutte contre les maladies. En seulement 40 jours, 1.000 ordinateurs dans 15 pays ont calculé simultanément 46 millions de combinaisons de principes actifs.
Dans le projet EGEE (Enabling Grids for E-SciencE), soutenu par la Commission Européenne à hauteur de 32 millions d'euros, l'infrastructure pour le calcul scientifique de demain se construit. Le SCAI est l'un des noeuds de ces groupes d'ordinateurs, comme le CERN à Genève. Les ordinateurs du EGEE-Grids, conçus pour traiter la gigantesque masse d'informations provenant des expériences de la physique des particules, peuvent également servir pour le calcul en bio-informatique et bio-médecine, comme l'a montré l'exemple de la malaria.
Avec leurs collègues du laboratoire de physique corpusculaire de Clermont-Ferrand (IN2P3), les chercheurs du SCAI développent un écran virtuel pour le recherche de principes actifs qui est exécutable sur l'infrastructure du EGEE-Grids.
Développé par le SCAI et utilisé pour la recherche d'agents actifs contre la malaria, le programme FlexX examine les propriétés de liaison des molécules et détermine les combinaisons prometteuses. Dans le cas de la malaria, le logiciel devait s'intéresser aux capacités d'un millions de ligands à interagir avec 5 molécules cibles. Les résultats du calcul ont ensuite été soumis à des chercheurs, qui ont retenu les combinaisons les plus intéressantes et les ont ensuite transmises aux laboratoires pharmaceutiques pour y être testées "en vrai". A terme, un nouveau médicament contre la malaria pourrait voir le jour.
L'utilisation du "Grid-Comuting" pourrait à l'avenir accélérer considérablement le développement de nouveaux médicaments tout en abaissant les coups de la recherche.


Cette information est un extrait du BE Allemagne numéro 252 du 1/09/2005 rédigé par l'Ambassade de France en Allemagne. ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2005-09-01 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: chercheurs societe Fraunhofer utilisent Grid-Computing malaria


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...