Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cardiologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-10-10
Actualité médicale

Tags: secrets -  coeur - 
Les secrets du coeur dévoilés
 - Actualité médicale
Les secrets du coeur dévoilés

Au moyen d'un technologie spéciale de microscopie optique, les chercheurs du Conseil National de Recherche Canada (CNRC) ont pu mettre en évidence le comportement des cellules du coeur suite à la libération de signaux hormonaux dans leur milieu. Les résultats ont été publiés dans le numéro de septembre du Nature Chemical Biology.

Publicité

Au moyen d'un technologie spéciale de microscopie optique, les chercheurs du Conseil National de Recherche Canada (CNRC) ont pu mettre en évidence le comportement des cellules du coeur suite à la libération de signaux hormonaux dans leur milieu. Les résultats ont été publiés dans le numéro de septembre du Nature Chemical Biology.
Les chercheurs, dont John Pezaki, co-auteur de l'étude et agent de recherche à l'Institut Steacie des Sciences Moléculaires du CNRC (ISSM-CNRC), ont étudié les comportements des récepteurs beta-adrénergiques (ß2AR) du coeur. Afin de visualiser les phénomènes, la microscopie optique à balayage proche (NSOM) a été mise à contribution. Cette technologie permet d'apercevoir les cellules en canalisant la lumière dans une sonde à fibre optique, d'une taille inférieure à un micron. Le diamètre de la sonde, de l'ordre de 50 nm, empêche la diffraction des rayons lumineux et permet ainsi l'obtention d'images à très haute résolution de la surface cellulaire.
Au moyen de marqueurs fluorescents, les chercheurs ont pu observer les récepteurs en action. Les images montrent que les récepteurs ß2AR se regroupent pour former des puits baptisés "cavéoles". D'après John Pezaki, ces cavéoles auraient un rôle important lors de l'assemblage, car elles pourraient permettre la réception des protéines transductrices du signal.
Ces résultats remettent en question les théories fondamentales sur le fonctionnement de la membrane cytoplasmique. Suivant le modèle de "mosaïque fluide", la membrane est un assemblage mi-fluide dans lequel les molécules surnagent et en rencontrent d'autres, plus ou moins au hasard. Le regroupement délibéré des récepteurs, révélé par l'étude, présage que la membrane serait beaucoup mieux organisée que prévu.
Les récepteurs ß2AR observés font partie de la plus vaste famille des récepteurs couplés à la protéine G, responsables de la régulation des activités cellulaires dans l'organisme. L'étude ajoute donc une autre dimension à nos connaissances sur la manière ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2005-10-10 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: secrets coeur


Publicité

En savoir plus