Publicité
Accueil > Actualité médicale > Pédiatrie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-10-10
Actualité médicale

Tags: Injection -  botox -  contrôle -  salivaire -  sauver -  bebe - 
Injection de botox en contrôle salivaire pour sauver un bébé - Actualité médicale
Injection de botox en contrôle salivaire pour sauver un bébé

Un garçon né prématurément présentait à la naissance une maladie génétique rare appelée syndrome de Charge, aspiration de sa propre salive. En raison de sa condition médicale instable aggravée par sa maladie, l'enfant était à l'unité de soins intensifs depuis sa naissance.

Publicité

Un garçon né prématurément présentait à la naissance une maladie génétique rare appelée syndrome de Charge, aspiration de sa propre salive. En raison de sa condition médicale instable aggravée par sa maladie, l'enfant était à l'unité de soins intensifs depuis sa naissance. Il se noyait littéralement dans sa salive, les sécrétions s'accumulaient dans ses poumons, provoquant des pneumonies à répétition. Il a donc fallu l'intuber, puis le placer sous respirateur.
L'équipe médicale de l'Hôpital de Montréal pour enfants (du Centre Universitaire de Santé McGill) a envisagé différentes interventions : trachéotomie, pharyngotomie, séparation laryngée. Celles-ci pouvaient résoudre les problèmes de santé immédiats du garçon mais en causaient d'autres qui l'handicaperaient et exigeraient de la part des parents de nombreux soins.
Le Dr Daniel, oto-rhino-laryngologiste à l'Hôpital de Montréal pour enfants et spécialiste des problèmes de contrôle salivaire proposa d'injecter la toxine botulinique pour paralyser les glandes salivaires du bébé de 39 semaines. Cette solution s'était révélée efficace par le passé chez un petit nombre d'enfants plus âgés et d'adultes, mais n'avait jamais été pratiquée chez un enfant si jeune ayant de graves problèmes pulmonaires.
Dans les dix jours suivants l'injection, les sécrétions en excès étaient asséchées, et le tube et le respirateur étaient retirés ; puis, l'enfant a pu rentrer à la maison. Huit mois plus tard, il se porte et grandit bien malgré quelques problèmes de santé liés au syndrome de Charge. Tous les six mois, il devra recevoir une nouvelle injection de botox pour contrôler l'hypersalivation. Le Dr Daniel explique qu'il est trop tôt pour dire si l'enfant aura besoin d'injections de botox toute sa vie, si ses problèmes de sécrétion salivaire disparaîtront ou si son réflexe de déglutition s'améliorera.
L'injection de botox reçue par ce petit garçon et d'autres patients comme lui est hors protocole. Ce qui veut dire ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2005-10-10 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: Injection botox contrôle salivaire sauver bebe


Publicité

En savoir plus