Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-11-02
Actualité médicale

Tags: vaccin -  cancer -  col -  uterus -  10000% - 
Un vaccin contre le cancer du col de l'utérus efficace à 100%
 - Actualité médicale
Un vaccin contre le cancer du col de l'utérus efficace à 100%

Le cancer du col de l'utérus résulte de l'infection par le papillomavirus humain (PVH). Environ 70% des personnes sexuellement actives seraient un jour ou l'autre exposées au papillomavirus qui est extrêmement contagieux. Le virus s'élimine généralement de façon spontanée ou n'entraîne pas de symptômes.

Publicité

Le cancer du col de l'utérus résulte de l'infection par le papillomavirus humain (PVH).
Environ 70% des personnes sexuellement actives seraient un jour ou l'autre exposées au papillomavirus qui est extrêmement contagieux. Le virus s'élimine généralement de façon spontanée ou n'entraîne pas de symptômes. Mais dans un nombre relativement important de cas, il peut causer des lésions cervicales et des lésions génitales externes comme les verrues génitales. Dans certains cas, les lésions cervicales peuvent évoluer vers des lésions précancéreuses qui peuvent ensuite se transformer en cancer du col de l'utérus.
Les recherches de l'équipe du professeur Ian Fraser à l'Université du Queensland ont conduit à l'élaboration d'un vaccin qui a été mis au point par la société australienne CSL Limited. Il est actuellement en développement sous le nom de GARDASIL par le groupe pharmaceutique Sanofi Pasteur MSD et Merck.
GARDASIL a été développé pour protéger contre les papillomavirus humains (HPV) de type 16 et 18, qui sont responsables de 70% des cancers du col de l'utérus, et contre les types 6 et 11, qui sont responsables de 90% des cas de verrues.
Le vaccin a permis de prévenir 100% des lésions précancéreuses et des cancers non invasifs du col de l'utérus associés aux papillomavirus humains (HPV) de types 16 et 18 lors des essais réalisés sur plus de 12.167 femmes non infectées dans 13 pays différents. Environ la moitié des volontaires a reçu le vaccin GARDASIL, et l'autre un placebo. L'incidence de lésions précancéreuses du col de l'utérus et des cancers non invasifs liés à HPV 16 et 18 a été ensuite suivie pendant une période moyenne de un an et demi. Aucun cas de lésion précancéreuse ni de cancer non invasif associé aux HPV n'a été détecté chez les femmes vaccinées alors que de telles lésions ont été diagnostiquées dans ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2005-11-02 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: vaccin cancer col uterus 10000%


Publicité

En savoir plus