Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-10-21
Actualité médicale

Tags: italien -  decouvre -  procede -  fabrication -  biopuces -  bas -  coût - 
Un italien découvre un procédé de fabrication de biopuces à bas coût - Actualité médicale
Un italien découvre un procédé de fabrication de biopuces à bas coût

Francesco Stellacci, un chercheur italien travaillant actuellement au MIT de Boston, a découvert un procédé de fabrication de biopuce permettant de réduire drastiquement les coûts. Une biopuce, ou puce à ADN, se présente sous la forme d'une plaquette permettant de visualiser les gènes exprimés (transcrits) dans une cellule d'un tissu donné (foie, intestin...), à un moment donné (embryon, adulte...) et dans un état donné (malade, saine...).

Publicité

Francesco Stellacci, un chercheur italien travaillant actuellement au MIT de Boston, a découvert un procédé de fabrication de biopuce permettant de réduire drastiquement les coûts. Une biopuce, ou puce à ADN, se présente sous la forme d'une plaquette permettant de visualiser les gènes exprimés (transcrits) dans une cellule d'un tissu donné (foie, intestin...), à un moment donné (embryon, adulte...) et dans un état donné (malade, saine...). Ce dispositif permet de savoir quels sont les gênes présents dans une cellule. Il suffit de mettre en contact le matériau cellulaire avec la puce à ADN ; les gênes actifs se lient alors aux filaments d'ADN présents sur la plaquette, et un laser révèle par fluorescence les gênes qui se sont liés.
Ce procédé, qui couvre une vaste gamme d'applications, revient cependant très cher -près de 1.500 euro par biopuce-, ce qui en limite l'utilisation. "Les biopuces - explique Stellacci - possèdent 40.000 micro-cavités par plaquette, chacune contenant un brin d'ADN différent. Le procédé de "remplissage" est long et coûteux, avec au moins 400 passages pour chaque plaquette. Notre groupe de recherche a breveté un procédé qui réduit le nombre de passages à trois. Nous utilisons une biopuce traditionnelle comme moule, sur lequel on verse une solution contenant des filaments complémentaires à ceux de la puce, mais traités avec une sorte de colle moléculaire. Les filaments se lient en quelques minutes à ceux de la puce. On pose alors une plaquette vide par-dessus, sur laquelle viennent se déposer les filaments "collés". Après un chauffage à 40°, les filaments se détachent de nouveau, et on peut alors séparer la plaquette avec ses filaments collés, qui est une copie exacte de la plaquette d'origine. Trois passages en tout". Le procédé devrait être standardisé d'ici deux ans. La fabrication d'une biopuce coûtera alors environ ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2005-10-21 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: italien decouvre procede fabrication biopuces bas coût


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...