Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-11-21
Actualité médicale

Tags: Beaucoup -  cafe -  attenue -  risque -  cancer -  sein - 
Beaucoup de café atténue le risque de cancer du sein
 - Actualité médicale
Beaucoup de café atténue le risque de cancer du sein

Certaines études ont déjà montré que la consommation élevée de café est associée à une diminution du risque de cancer du sein, mais on ne savait pas ce qu'il en était chez les femmes génétiquement prédisposées à ce cancer, c'est-à-dire porteuses de mutations sur le gène BRCA1 ou BRCA2. Dans la population en général, on compte jusqu'à 5% de femmes porteuses de mutations sur ces gènes alors qu'elles sont deux fois plus nombreuses chez les Canadiennes françaises et chez les Juives ashkénazes.

Publicité

Certaines études ont déjà montré que la consommation élevée de café est associée à une diminution du risque de cancer du sein, mais on ne savait pas ce qu'il en était chez les femmes génétiquement prédisposées à ce cancer, c'est-à-dire porteuses de mutations sur le gène BRCA1 ou BRCA2. Dans la population en général, on compte jusqu'à 5% de femmes porteuses de mutations sur ces gènes alors qu'elles sont deux fois plus nombreuses chez les Canadiennes françaises et chez les Juives ashkénazes.
Une nouvelle étude épidémiologique internationale, pilotée par le centre de recherche de l'Hôtel-Dieu (Centre hospitalier de l'Université de Montréal) montre que le risque chez ces femmes de souffrir d'un cancer du sein est inversement proportionnel au nombre de tasses de café qu'elles boivent par jour, la corrélation ne devenant significative qu'à compter de six tasses par jour.
L'effet préventif, ou du moins l'effet de réduction du risque de cancer du sein, semble résulter de plusieurs mécanismes. Au premier titre, les chercheurs invoquent l'incidence de la caféine sur le métabolisme de l'oestrogène. Cette hormone est l'un des principaux vecteurs du cancer du sein et, chez les buveuses de café, les tissus mammaires y seraient moins exposés.
D'autres composés présents dans le café pourraient intervenir. Les diterpènes, hydrocarbures présents notamment dans la résine, ont un effet anticancéreux. Les phytoestrogènes ont une structure semblable à l'oestrogène qui leur permet de se fixer aux récepteurs d'oestrogène et de limiter d'autant l'influence de cette hormone. L'acide chlorogénique est un antioxydant qui diminue la concentration de glucose dans le sang et augmente la sensibilité à l'insuline; et il est reconnu que la résistance à l'insuline est un facteur de risque du cancer du sein. Finalement, l'acide caféique réprimerait l'hyperméthylation de l'ADN ; la méthylation de l'ADN inhibe l'expression de certains gènes, dont ceux qui ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2005-11-21 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: Beaucoup cafe attenue risque cancer sein


Publicité

En savoir plus