Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-12-20
Actualité médicale

Tags: Liens -  genes -  ACV -  probabilites -  augmentent - 
Liens entre les gènes et l'ACV : les probabilités augmentent - Actualité médicale
Liens entre les gènes et l'ACV : les probabilités augmentent

De nouvelles recherches révèlent que les prédispositions génétiques auraient une forte incidence sur le risque d'accident cérébrovasculaire (ACV). Les facteurs " courants" tels que l'hypertension ou le diabète ne compteraient que pour 50% des risques de maladie vasculaire.

Publicité

De nouvelles recherches révèlent que les prédispositions génétiques auraient une forte incidence sur le risque d'accident cérébrovasculaire (ACV). Les facteurs " courants" tels que l'hypertension ou le diabète ne compteraient que pour 50% des risques de maladie vasculaire.
Les résultats préliminaires de l'étude, dirigée par un neurologue de Centre hospitalier de l'Université de Montréal, indiquent que la recherche génétique permettrait de déceler de nouveaux facteurs de risque de l'accident cérébrovasculaire. Les chercheurs en ont repéré un parmi un nombre possible de variantes génétiques (ou polymorphismes génétiques) liées à l'ACV lacunaire. Ce type d'ACV survient lorsqu'une maladie primaire des artérioles est soudain compliquée par une thrombose. Le blocage a pour effet de créer de petits trous dans la matière grise du cerveau. Les ACV plus fréquents de type non lacunaire sont eux causés par des blocages de plus grands vaisseaux sanguins et occasionnent souvent des dommages plus visibles et une débilitation aiguë plus grave. Les ACV lacunaires sont néanmoins une source de préoccupations puisqu'ils ont tendance à se reproduire et leur effet cumulatif entraîne des troubles neurologiques et de la démence.
Le neurologue est parti de l'hypothèse que la viscosité accrue du sang prédisposerait une personne aux thromboses, à l'occlusion des artérioles et aux ACV lacunaires. En étudiant la population québécoise francophone, il a découvert un lien entre l'accident cérébrovasculaire lacunaire et un polymorphisme du gène codant pour la fibrinogène, un facteur clé de coagulation du sang.
Les chercheurs s'attachent maintenant à valider ces résultats par une étude complémentaire des aspects génétiques de l'ACV lacunaire. Puisque ce gène permet d'éclaircir certains ACV inexpliqués, il est évident que davantage de recherches génétiques devraient être effectuées.
L'auteur de l'étude précise que le lien génétique est un facteur de risque tout comme l'hypertension ou l'obésité, et non une bombe à retardement. Son espoir est d'être ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2005-12-20 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: Liens genes ACV probabilites augmentent


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...