Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2000-11-13
Actualité médicale

Tags: fonctionnement -  recepteurs -  membranaires - 
Découverte importante sur le fonctionnement des récepteurs membranaires
 - Actualité médicale
Découverte importante sur le fonctionnement des récepteurs membranaires

Par un procédé astucieux, Stéphane Angers, étudiant au doctorat au Département de biochimie de la Faculté de médecine, est parvenu à démontrer que les plus importants récepteurs à la surface des cellules fonctionnent par paires. Des hypothèses avaient déjà été avancées en ce sens, mais on nâétait jamais parvenu jusquâici à en faire la démonstration à même des cellules vivantes.

Publicité

Par un procédé astucieux, Stéphane Angers, étudiant au doctorat au Département de biochimie de la Faculté de médecine, est parvenu à démontrer que les plus importants récepteurs à la surface des cellules fonctionnent par paires. Des hypothèses avaient déjà été avancées en ce sens, mais on nâétait jamais parvenu jusquâici à en faire la démonstration à même des cellules vivantes. Les récepteurs en question sont connus sous le sigle RCPG, câest-à-dire "récepteurs couplés aux protéines G", lesquelles assurent, à lâintérieur de la cellule, la transmission des signaux captés par les récepteurs. Les RCPG constituent la plus grande famille de récepteurs membranaires et permettent les réactions aux stimuli comme la lumière, les odeurs, les hormones peptidiques, les amines et certains ions. "Le dysfonctionnement de ces récepteurs est responsable de problèmes tels que lâhypertension artérielle, la douleur, lâasthme et certains désordres hormonaux et neurologiques, explique Stéphane Angers. Entre 40 et 50 % des médicaments agissent sur ces récepteurs pour bloquer ou activer leur action."
Lâétudiant est parvenu à observer directement le phénomène en recourant à un procédé novateur inspiré du phénomène de bioluminescence de certains organismes marins. Deux molécules aux propriétés fluorescentes, la luciférase ÷ quâon retrouve dans certains coraux ÷ et la protéine fluorescente verte présente chez les méduses (GFP pour lâappellation anglaise) ont été combinées avec deux RCPG. La luciférase émet sa propre lumière, mais la GFP a besoin dâune énergie extérieure pour activer sa fluorescence; cette énergie peut être fournie par la luciférase si les deux molécules sont à proximité (moins de 50 armstrongs) lâune de lâautre."En réimplantant les deux récepteurs sur une membrane cellulaire, lâexpérience a montré que la fluorescence de la GFP sâest activée, ce qui indique que les deux récepteurs se sont couplés et ont fonctionné en mode dimérique plutôt que monomérique, explique le ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2000-11-13 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: fonctionnement recepteurs membranaires


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...