Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2000-12-01
Actualité médicale

Tags: Reussite -  inactivation -  gene -  PCI -  souris -  Vienne - 
Réussite de l'inactivation du gène de PCI chez une souris à Vienne - Actualité médicale
Réussite de l'inactivation du gène de PCI chez une souris à Vienne

Une équipe sous la direction du Professeur Margarethe Geiger, de l'institut de biologie des vaisseaux et de recherche sur la thrombose à la faculté de médecine de l'université de Vienne, est parvenue pour la première fois à inactiver un gène chez une souris (knock-out gen).

Publicité

Une équipe sous la direction du Professeur Margarethe Geiger, de l'institut de biologie des vaisseaux et de recherche sur la thrombose à la faculté de médecine de l'université de Vienne, est parvenue pour la première fois à inactiver un gène chez une souris (knock-out gen). Ce groupe de recherche travaille depuis des années sur la signification physiologique du " protein C inhibitor " (PCI), un inhibiteur-protéase qui a initialement été décrit comme inactivateur de la protéase inhibant la coagulation du sang. Mais comme PCI inhibe aussi d'autres enzymes de coagulation, il était admis que sa fonction principale était la régulation de l'étanchement du sang. Cependant il semble qu'il puisse avoir d'autres fonctions biologiques, en raison de ses activités diverses et de sa présence dans de nombreux organes, avec une concentration maximale dans les canaux génitaux masculins.
Afin de déterminer la signification de cette protéine, le groupe de Vienne a utilisé la souris comme modèle, et l'un de ses membres (Dr Pavel Uhrin) est parvenu par recombinaison homologue à inactiver le gène de PCI chez la souris. Les souris PCI-/- ( PCI knockout mouse) ne se différencient pas à première vue des souris PCI+/+ (type sauvage) ou PCI+/- (hétérozygotes). Elles grandissent et se comportent de facçon habituelle et n'ont pas de défaut d'étanchement du sang. Cependant les souris PCI-/- mâles sont stériles. Des études morphologiques des testicules de ces souris montrent des défauts graves dans le développement des spermatozoïdes. Ces découvertes ont été publiées en décembre par le groupe dans J. Clin. Invest. 106, pages 1531-1539, 2000.
Les résultats sur les souris ne sont pas directement transposables à l'homme, mais il est probable que PCI a aussi un rôle dans le développement des spermatozoïdes humains, en raison de la concentration de PCI plus dans la liqueur séminale humaine que dans ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2000-12-01 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: Reussite inactivation gene PCI souris Vienne


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...