Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2001-04-30
Actualité médicale

Tags: recherche -  universitaire -  cancerologie -  Norvege - 
La recherche universitaire en cancérologie en Norvège
 - Actualité médicale
La recherche universitaire en cancérologie en Norvège

Entre 1993 et 1997 incluse (dernière année pour laquelle les chiffres soient connus), l'incidence du cancer dans la population norvégienne masculine a été de 52.216, contre 48.480 pour les femmes. Ces données sont fournies par le "registre du cancer" (Kreftregisteret) de l'Institut norvégien de recherche épidémiologique sur le cancer.

Publicité

Entre 1993 et 1997 incluse (dernière année pour laquelle les chiffres soient connus), l'incidence du cancer dans la population norvégienne masculine a été de 52.216, contre 48.480 pour les femmes. Ces données sont fournies par le "registre du cancer" (Kreftregisteret) de l'Institut norvégien de recherche épidémiologique sur le cancer. Placé sous la tutelle du Ministère de la Santé et des affaires sociales, sa vocation, qui vise essentiellement la prévention, réside en l'acquisition et la diffusion de nouvelles connaissances sur le cancer, pour en réduire la prévalence.
La recherche fondamentale en matière de prévention est assurée par le Département de Recherche sur les facteurs cancérigènes liés à l'environnement et aux conditions de travail. Sa qualité d'organisme conseil en fait l'interlocuteur privilégié de nombreux comités nationaux et internationaux. À cet effet, l'une des missions de ce Département de recherche est l'étude des mécanismes d'action des facteurs cancérigènes et leur classification en fonction de leur toxicité. Des méthodes d'évaluation et d'analyse de l'action des facteurs cancérigènes, en particulier de ceux qui ne sont pas génotoxiques sont également développées. Plusieurs études en cours dans ce laboratoire concernent également les éléments du trafic intracellulaire, notamment les connexines et leur rôle dans l'appareil de Golgi, ainsi que l'implication des jonctions gap dans le processus de dédifférentiation des cellules au cours de la carcinogenèse.
Ce département de recherche, dirigé par Tore Sanner, dépend d'un ensemble plus vaste, l'Institut de recherche sur le cancer, qui relève de l'Hôpital Norvégien du Radium et comporte sept autre départements.
Le Département de biophysique est spécialisé dans l'analyse des effets produits par les radiations ionisantes ou la lumière sur les cellules vivantes. Le groupe dirigé par Johan Moan étudie les effets de la thérapie photodynamique, celui dirigé par Olav Kaalhus utilise la technique de l'ESR (Electron Spin Resonance) pour mesurer les effets ...

Page suivante (2 / 7)

Article écrit le 2001-04-30 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: recherche universitaire cancerologie Norvege


Publicité

En savoir plus