Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2001-08-31
Actualité médicale

Tags: Special -  ESB -  Traitement -  NVMCJ -  solution -  trouvee -  effet -  annonce - 
Spécial ESB : Traitement du NVMCJ : solution trouvée ou effet d'annonce ?
 - Actualité médicale
Spécial ESB : Traitement du NVMCJ : solution trouvée ou effet d'annonce ?

Alors même que 4 nouvelles personnes ont été diagnostiquées avec le nvMCJ au mois de juillet, portant à 106 le nombre de victimes humaines de la "maladie de la vache folle", dont seulement 7 sont encore en vie, l'espoir d'un traitement pour la version humaine de la maladie de la vache folle a fait son apparition en Grande-Bretagne.

Publicité

Alors même que 4 nouvelles personnes ont été diagnostiquées avec le nvMCJ au mois de juillet, portant à 106 le nombre de victimes humaines de la "maladie de la vache folle", dont seulement 7 sont encore en vie, l'espoir d'un traitement pour la version humaine de la maladie de la vache folle a fait son apparition en Grande-Bretagne. En effet, les journaux se sont emparés de l'histoire de cette jeune britannique de 20 ans, Rachel Forber, qui a été diagnostiquée en juin avec un nvMCJ. Après avoir suivi un traitement expérimental aux Etats-Unis, elle semble, d'après son père, avoir retrouvé une partie des ses capacités physiques. Le traitement proposé est une combinaison de deux médicaments : la quinacrine, un anti-paludéen datant des années 30, et la chlorpromazine, un neuroleptique inventé en 1952 et utilisé pour soigner la schizophrénie. Ces deux médicaments ont été testés in vitro sur des cellules de souris dans lesquelles ils inhibent la transformation du prion normal (PrPc) en prion pathogène (PrPsc). Ce résultat a suffit à l'équipe de Stanley Prusiner, qui a reçu le prix Nobel de médecine pour la théorie des prions, pour affirmer qu'il s'agit là de deux candidats immédiats pour le traitement des maladies à prion et commencer les premiers tests sur des malades. Outre Rachel Forber, un autre patient a été traité mais son état n'a montré aucune amélioration.
Malgré l'annonce tonitruante, il est encore beaucoup trop tôt pour parler de traitement des maladies à prion, et il faudra attendre plusieurs années avant d'avoir une quelconque certitude. Un essai clinique va être lancé aux Etats-Unis et l'unité britannique de surveillance des MCJ, située à Edimbourg, souhaite incorporer dans la cohorte les 7 malades britanniques atteints de nvMCJ encore en vie. De plus, le ministère de la santé britannique pourrait envisager ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2001-08-31 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: Special ESB Traitement NVMCJ solution trouvee effet annonce


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...