Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2001-10-05
Actualité médicale

Tags: HAP -  nourriture -  dangereuse -  pollution - 
HAP: la nourriture plus dangereuse que la pollution - Actualité médicale
HAP: la nourriture plus dangereuse que la pollution

Selon un article publié récemment dans Environmental Toxicology and Pharmacology, il y aurait 40 fois plus d'hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) dans les aliments que dans le sol. Cela revient à dire qu'en matière de contamination aux HAP la nourriture est plus dangereuse que la pollution.

Publicité

Selon un article publié récemment dans Environmental Toxicology and Pharmacology, il y aurait 40 fois plus d'hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) dans les aliments que dans le sol. Cela revient à dire qu'en matière de contamination aux HAP la nourriture est plus dangereuse que la pollution.
Le professeur Adolf Vyskocil, du Département de santé environnementale et santé au travail, précise que, dans 50 mg de terre, on trouve à peine 0,3 microgrammes (micro g) de HAP cancérogènes alors que dans la nourriture quotidienne les doses peuvent atteindre 12 micro g.
Jusqu'à présent, les scientifiques présumaient que la contamination aux hydrocarbures aromatiques polycycliques et à l'un de ses composants, le pyrène, provenait essentiellement de la pollution de l'air et de l'eau. Mais l'exposition environnementale représenterait en fait une goutte d'eau dans un lac comparativement à la quantité de HAP absorbée par la consommation de nourriture.
C'est du moins ce que démontre l'étude faite par M. Vyskocil en collaboration avec le professeur Claude Viau, de la Faculté de médecine. La recherche menée auprès d'une vingtaine d'enfants âgés de six ans et moins pourrait avoir d'importantes répercussions. L'échantillon était composé de jeunes qui fréquentent deux garderies de Montréal: l'une située près d'une route dans le quartier Côte-des-Neiges et l'autre établie dans une zone dite "verte" de la métropole. Des tests d'urine ont été effectués afin de comparer le taux de HAP dans l'organisme avec celui qu'on retrouve dans l'air ambiant et dans le sol.
Les données révèlent que la proportion de HAP dans le sol et dans l'air ambiant — 12 fois plus élevée à l'extérieur de la garderie située dans la section polluée — n'entraîne pas de différences significatives entre les deux groupes d'enfants. Par contre, la concentration de pyrène liée à la consommation de nourriture est nettement supérieure à celle associée à l'exposition ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2001-10-05 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: HAP nourriture dangereuse pollution


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...