Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2001-11-30
Actualité médicale

Tags: approche -  traitement -  cellules -  cancereuses - 
Nouvelle approche de traitement de cellules cancéreuses
 - Actualité médicale
Nouvelle approche de traitement de cellules cancéreuses

Le centre Lautenberg d'immunologie de l'Université Hébraïque de Jérusalem -école médicale de l'hôpital Hadassah- étudie un nouveau moyen de traitement de cellules cancéreuses. Plutôt que d'essayer d'éliminer les cellules cancéreuses par une chimiothérapie classique, la nouvelle méthode a pour objectif de mettre en sommeil les cellules malignes.

Publicité

Le centre Lautenberg d'immunologie de l'Université Hébraïque de Jérusalem -école médicale de l'hôpital Hadassah- étudie un nouveau moyen de traitement de cellules cancéreuses. Plutôt que d'essayer d'éliminer les cellules cancéreuses par une chimiothérapie classique, la nouvelle méthode a pour objectif de mettre en sommeil les cellules malignes.
Cette approche présente l'avantage d'être moins dangereuse que les procédés classiques de chimiothérapie qui nécessitent des doses importantes de médicaments toxiques qui inévitablement détruisent des cellules saines comme les cellules cancéreuses.
Le professeur Yefenof et son équipe ont développé une technique permettant de lier la molécule toxique avec un anticorps, dirigé vers les récepteurs spécifiques des cellules cancéreuses.
Par l'introduction de ce produit dans le sang, il est possible de mettre en place sur la cellule cancéreuse, le complexe récepteur-anticorps-toxine. Une fois ceci réalisé, la toxine détruit ou inactive la cellule cible (et empêche ainsi toute reproduction). Le cancer, même s'il n'est pas totalement détruit, s'arrête de croître et se met en sommeil. Il est connu que les patients atteints de cancer en sommeil peuvent voir prolonger leur espérance de vie.
Les spécialistes de l'Université Hébraïque montrent la faisabilité de leur méthode par l'introduction d'une cellule maligne de prostate d'origine humaine chez une souris immunologiquement déficiente (qui peut donc ne pas rejeter les cellules humaines).
Les résultats ont montré que la maladie des souris traitées reste en sommeil tant que le traitement se poursuit.



Cette information est un extrait du BE Israël numéro 1 du 30/11/2001 rédigé par l'Ambassade de France en Israël. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com

Article écrit le 2001-11-30 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: approche traitement cellules cancereuses


Publicité

En savoir plus