Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2002-01-31
Actualité médicale

Tags: Therapie -  haute -  precision -  cellules -  souche -  AKH -  Vienne - 
Thérapie haute précision par cellules souche à l'AKH de Vienne - Actualité médicale
Thérapie haute précision par cellules souche à l'AKH de Vienne

En première mondiale, la victime d'un infarctus sévère s'est vu injecter par cathéter tridimensionnel des cellules souches issues de sa propre moelle épinière à l'endroit exact de la zone cardiaque endommagée, afin de régénérer le muscle cardiaque. Il s'agit d'une coopération entre cardiologues et chirurgiens de l'AKH, l'hôpital général de Vienne.

Publicité

En première mondiale, la victime d'un infarctus sévère s'est vu injecter par cathéter tridimensionnel des cellules souches issues de sa propre moelle épinière à l'endroit exact de la zone cardiaque endommagée, afin de régénérer le muscle cardiaque. Il s'agit d'une coopération entre cardiologues et chirurgiens de l'AKH, l'hôpital général de Vienne.
Une intervention similaire avait déjà eu lieu en octobre 2001 (Prof Kocher, Vögele-Kadletz et Wolner), mais l'opération de janvier 2002 a eu lieu sans grosse incision, simplement avec un cathéter cardiaque manoeuvré avec une grande précision grâce à un nouveau procédé tridimensionnel, développé par Johnson & Johnson et appelé NOGA-Mapping. Il s'agit essentiellement d'un procédé de cartographie magnétique. Le ventricule gauche a été reconstruit informatiquement grâce à 200 points de mesure obtenus par une sonde introduite dans le système vasculaire, ce qui permet ensuite l'injection ciblée des cellules souches à la limite de la zone endommagée par l'infarctus, grâce à une aiguille d'injection spéciale. En tout, le patient, âgé de 57 ans, s'est vu injecter 500 microlitres de cellules souches en 12 points de la zone touchée.
Ces cellules souches ont été initialement identifiées par le composant de surface CD34, puis triées selon la présence du composant CD117 "bright". Ce tri donne une concentration à 95% d'angioblastes, cellules réparatrices des vaisseaux.
L'intervention elle même s'est déroulée sans complications.



Cette information est un extrait du BE Autriche numéro 17 du 31/01/2002 rédigé par l'Ambassade de France en Autriche. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com

Article écrit le 2002-01-31 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: Therapie haute precision cellules souche AKH Vienne


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...