Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2002-01-31
Actualité médicale

Tags: vaccins -  connaissance -  bacterie -  blennorragie - 
Espoirs de vaccins grâce à une meilleure connaissance de la bactérie responsable de la blennorragie
 - Actualité médicale
Espoirs de vaccins grâce à une meilleure connaissance de la bactérie responsable de la blennorragie

Un chercheur de l'Université d'Oslo a apporté récemment un nouvel élément à la connaissance de la bactérie Gram-négative Neisseria gonorrhoeae. L'objet de la récente publication de ses travaux dans une revue américaine est la description d'une sous-unité protéique constitutive du pilus, structure qui permet au germe de la blennorragie d'adhérer aux cellules épithéliales humaines. Cette protéine, PilV, fonctionne pour cela en association avec les protéines PilE et PilC précédemment décrites dans la littérature.

Publicité

Un chercheur de l'Université d'Oslo a apporté récemment un nouvel élément à la connaissance de la bactérie Gram-négative Neisseria gonorrhoeae. L'objet de la récente publication de ses travaux dans une revue américaine est la description d'une sous-unité protéique constitutive du pilus, structure qui permet au germe de la blennorragie d'adhérer aux cellules épithéliales humaines. Cette protéine, PilV, fonctionne pour cela en association avec les protéines PilE et PilC précédemment décrites dans la littérature.
L'intérêt majeur de ces travaux réside dans la mise en évidence du fait qu'à la différence des protéines PilE et PilC, la protéine PilV est très conservée et fait montre d'un polymorphisme génique quasiment nul. Le génome de la bactérie ne contient en effet qu'un seul allèle du gène pilV.
Cette non-variabilité de la protéine ouvre des perspectives prometteuses en termes de vaccins et plus généralement, de traitement des maladies infectieuses dont l'étiologie implique les bactéries du genre Neisseria. On songe en particulier au Choléra et à la méningite.



Cette information est un extrait du BE Norvège numéro 24 du 31/01/2002 rédigé par l'Ambassade de France en Norvège. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com

Article écrit le 2002-01-31 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: vaccins connaissance bacterie blennorragie


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...