Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2002-02-08
Actualité médicale

Tags: Immunotherapie -  contrôler -  coli - 
Immunothérapie pour contrôler les E. coli
 - Actualité médicale
Immunothérapie pour contrôler les E. coli

Deux chercheurs de la Faculté de médecine vétérinaire de l'Université de Montréal, John Fairbrother et Josée Harel, proposent de contrôler les infections dues à la bactérie E.Coli par une immunothérapie en utilisant les anticorps spécifiques de jaune d'oeuf de poule.

Publicité

Deux chercheurs de la Faculté de médecine vétérinaire de l'Université de Montréal, John Fairbrother et Josée Harel, proposent de contrôler les infections dues à la bactérie E.Coli par une immunothérapie en utilisant les anticorps spécifiques de jaune d'oeuf de poule. Ils ont déposé une demande de brevet pour une nouvelle approche thérapeutique dont ils évaluent actuellement l'efficacité avec un modèle porcin. Ils viennent d'ailleurs d'obtenir une subvention de 184 728 $ du ministère la Recherche, de la Science et de la Technologie du Québec, pour la réalisation de leur projet visant la détection, la prévention et la mise au point de traitements pour lutter contre les effets de E.Coli.
On se souviendra que les événements qui ont coûté la vie à sept résidents de Walkerton en mai dernier ont fait ressortir de façon tragique la nécessité d'intensifier les recherches sur les agents pathogènes qui affectent les populations animales et qui peuvent se transmettre aux êtres humains et, en particulier, la bactérie E. coli.
Les chercheurs Fairbrother et Harel étudient depuis plusieurs années déjà un sous-groupe d'E.Coli, incluant O157 :H7, responsables d'épidémies de diarrhées chez de nombreuses espèces animales ainsi que de dysenteries et de maladies urémiques hémolytiques chez l'homme, comme ce fut le cas à Walkerton. John Fairbrother est médecin vétérinaire et chercheur au Groupe de recherche sur les maladies infectieuses du porc (GREMIP) depuis 1981. Depuis 12 ans, il dirige le Laboratoire d' Escherichia Coli du Service de diagnostic de la Faculté de médecine vétérinaire. Également chercheuse au GREMIP depuis 1987, Josée Harel est une microbiologiste qui s'intéresse particulièrement à l'étude génétique et moléculaire des facteurs de virulence des bactéries. Ils sont tous les deux membres du Réseau canadien de recherche sur les maladies bactériennes du porc subventionné par le Conseil de Recherche en Sciences Naturelles et Génie ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2002-02-08 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: Immunotherapie contrôler coli


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...