Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Librairie


Application

Dernière Parution


Partenaires
Publicité

2001-10-31
Actualité médicale

Tags:
Dossier : Etudes génétiques sur l'obésite, le diabète et les syndromes dépressifs - Actualité médicale
Dossier : Etudes génétiques sur l'obésite, le diabète et les syndromes dépressifs

L'obésité et le diabète sont deux des problèmes de santé les plus répandus dans le monde et en Australie. Une étude de l'OMS a établi qu'il existe actuellement 250 millions de personnes souffrant d'obésité et 120 millions de personnes souffrant de diabète, ce qui engendre un coût sanitaire très élevé (plus de 100 millions US$ pour les seuls Etats-Unis).

Publicité

L'obésité et le diabète sont deux des problèmes de santé les plus répandus dans le monde et en Australie.
Une étude de l'OMS a établi qu'il existe actuellement 250 millions de personnes souffrant d'obésité et 120 millions de personnes souffrant de diabète, ce qui engendre un coût sanitaire très élevé (plus de 100 millions US$ pour les seuls Etats-Unis).
La société australienne Autogen Ltd. a plus de 40 chercheurs engagés dans la recherche sur ces maladies, ainsi que de multiples collaborations avec des universités et d'autres institutions. Pour ses recherches, elle utilise des sérums et des échantillons d'ADN humains ainsi qu'un modèle animal particulier, l'Israeli sands rat. Grâce à un accord, son équipe de chercheurs a accès à la banque de sérums et d'échantillons biologiques du Diabet International Institute, dirigé par le Pr. Paul Zimmet, qui à l'heure actuelle est la banque la plus complète existante au monde et qui contient des échantillons qui proviennent de populations de différentes origines ethniques particulièrement affectées par les maladies du métabolisme.
L'équipe a travaillé sur les données biologiques de la population de Tasmanie, de celle de l'Ile Maurice (mélange de créoles, indiens et chinois) et de celle des Naruani (d'origine mélanésienne), groupes ethniques qui présentent l'avantage d'avoir une histoire familiale et des antécédents médicaux facilement identifiables.
Mis au point dans les laboratoires de la Deakin University, à Melbourne, le modèle animal Israeli sand rats est utilisé pour identifier les gènes responsables de l'obésité et du diabète, car le développement et la progression de ces maladies chez cette espèce présentent de fortes analogies avec leur développement chez l'homme. Les Israeli sands rats présentent en outre un large éventail d'intolérance au glucose, de résistance à l'insuline et de tendance à l'obésité, ce qui les rend parfaits pour l'identification de nouveaux gènes qui ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2001-10-31 par auteur
Source: Traduction résumée d'un article du Dr. Paola Bernard de l'Institut de Médecine Expérimentale du CNR Area di Ricerca di TorVegata (I), publié dans le Bulletin scientifique de l'Ambassade d'Italie, 06/2001 Cette information est un extrait du BE Australie numéro 20 du 31/10/2001 rédigé par l'Ambassade de France en Australie. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com Accéder à la source


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...