Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2006-09-03
Actualité médicale

Tags: variations3genes -  influencent -  risque -  degenerescence -  maculaire -  age - 
Des variations de 3 gènes influencent le risque de la dégénérescence maculaire liée à l'âge - Actualité médicale
Des variations de 3 gènes influencent le risque de la dégénérescence maculaire liée à l'âge

Les chercheurs de l'école de médecine de Harvard à Boston, ont découvert que des variations dans trois gènes sont associées avec la dégénérescence maculaire (AMD) reliée à l'âge. L'AMD est la cause principale de perte de la vision chez les personnes âgées de plus de soixante ans. Leur analyse combine ces résultats avec les estimations précédentes du risque individuel d'AMD avancée. Ces résultats sont publiés en ligne dans la revue médicale Nature Genetics.

Publicité

Les chercheurs de l'école de médecine de Harvard à Boston, ont découvert que des variations dans trois gènes sont associées avec la dégénérescence maculaire (AMD) reliée à l'âge. L'AMD est la cause principale de perte de la vision chez les personnes âgées de plus de soixante ans. Leur analyse combine ces résultats avec les estimations précédentes du risque individuel d'AMD avancée. Ces résultats sont publiés en ligne dans la revue médicale Nature Genetics.

Le principal investigateur, le Dr Johanna M. Seddon, M.D., directeur de l'unité épidémiologie et dégénérescence maculaire, et professeur associé à l'école médicale de Harvard, ainsi que ses collaborateurs ont étudié 2.172 personnes de descendance européenne âgées de 60 ans ou plus (1.238 personnes atteintes d'AMD soit de la forme sèche soit de la forme humide et 934 contrôles). L'âge moyen fut de 74 ans pour les contrôles (54 % féminin) et 78 ans pour les individus malades (55 % féminin).

L'AMD est la cause principale de la perte visuelle irréversible ainsi que de la cécité. Etant donné la longévité plus grande de la population le problème de cette perte de vision ira en s'aggravant. Des options thérapeutiques limitées existent. La prévention reste la meilleure approche pour prendre en charge cette affection.

L'implication générale de cette étude est que selon le génotype relié à ces cinq variations de trois gènes (et peut être plus), des cibles thérapeutiques et des actions préventives peuvent être plus clairement énoncées et ajustées aux besoins de chaque personne sur une base individuelle. Aucune différence des variations génétiques ne fut retrouvée entre les types d'AMD sèche ou humide.

Le Dr. Seddon et ses collègues avaient antérieurement déjà mentionné que l'hérédité de l'AMD est élevée (46 à 71 %). Il y a dix ans ils ont rapporté le risque élevé d'AMD attribuable à la cigarette ainsi ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2006-09-03 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: variations3genes influencent risque degenerescence maculaire age


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...