Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2002-04-01
Actualité médicale

Tags: Blessures -  moelle -  epiniere -  resultats -  encourageants - 
Blessures de la moelle épinière : des résultats encourageants
 - Actualité médicale
Blessures de la moelle épinière : des résultats encourageants

Les accidents de la route sont l'une des principales causes de blessures de la moelle épinière, laissant des centaines de personnes chaque année para ou tétraplégiques. Pendant longtemps, les médecins et les scientifiques ont pensé que ces blessures étaient incurables.

Publicité

Les accidents de la route sont l'une des principales causes de blessures de la moelle épinière, laissant des centaines de personnes chaque année para ou tétraplégiques. Pendant longtemps, les médecins et les scientifiques ont pensé que ces blessures étaient incurables. Cependant, des chercheurs britanniques ont obtenu des résultats particulièrement intéressants. Ils ont travaillé sur des rats dont les fibres nerveuses avaient été endommagées, coupant les fibres nerveuses motrices et sensorielles. En absence de tout traitement, la moelle épinière cicatrise et forme en particulier une matrice extracellulaire contenant des CSPG (Chondroitin Sulfate proteoglycans) qui sont de puissants inhibiteurs de la croissance des axones. Ainsi, on sait que, in vivo, la croissance des axones s'arrête au niveau des régions riches en CSPG. Pour évaluer l'importance de ces CSPG, Bradbury et collaborateurs ont injecté dans la moelle épinière des rats, au niveau de la lésion, une enzyme bactérienne, la chondroïtinase ABC (ChABC). Cette enzyme, en dégradant les CSPG permet aux axones de dépasser la barrière cicatricielle et de rétablir une activité post-synaptique en aval de la lésion. Bien que très partiels, ces résultats sont très encourageants. Cependant, les CSPG ne sont pas les seuls inhibiteurs de la croissance axonale et de nombreux travaux doivent encore être entrepris avant que l'ont puisse envisager de soigner les lésions de la moelle épinière.



Cette information est un extrait du BE Royaume-Uni numéro 25 du 1/04/2002 rédigé par l'Ambassade de France au Royaume-Uni. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com

Article écrit le 2002-04-01 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: Blessures moelle epiniere resultats encourageants


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...