Publicité
Accueil > Actualité médicale > Hématologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2002-07-01
Actualité médicale

Tags: mecanismes -  biochimiques -  diabete de type 2 - 
Sur la piste des mécanismes biochimiques du diabète de type 2 - Actualité médicale
Sur la piste des mécanismes biochimiques du diabète de type 2

Le diabète de type 2 touche aujourd'hui plus de 150 millions de personnes dans le monde. Cette maladie se caractérise par une diminution de la sensibilité de l'insuline, principale hormone régulatrice du métabolisme glucidique. Si certains médicaments pharmaceutiques (de type thiozolidinedione) permettent d'améliorer les conditions de vie de certains malades, la pratique d'une activité physique est connue depuis longtemps comme le remède le plus efficace.

Publicité

Le diabète de type 2 touche aujourd'hui plus de 150 millions de personnes dans le monde. Cette maladie se caractérise par une diminution de la sensibilité de l'insuline, principale hormone régulatrice du métabolisme glucidique. Si certains médicaments pharmaceutiques (de type thiozolidinedione) permettent d'améliorer les conditions de vie de certains malades, la pratique d'une activité physique est connue depuis longtemps comme le remède le plus efficace. En effet, la contraction musculaire permet de stimuler le transport du glucose dans le muscle squelettique par d'autres voies de signalisation moléculaire que celles mises en jeu par l'insuline, ce qui explique pourquoi une déficience dans le mode d'action de l'insuline peut être compensée par la pratique sportive. Néanmoins, les mécanismes biochimiques impliqués restent complexes et mal connus.

L'Institut National de santé du travail mène actuellement plusieurs programmes de recherche pour tenter de répondre à cette question. La première étude en cours consiste à incuber des muscles squelettiques (soleus et epitrochlearis) en présence d'un principe actif permettant d'inhiber le transport du glucose induit par l'insuline et/ou l'exercice physique, imitant ainsi la pathologie du diabète de type 2.
L'intérêt de cette étude réside dans le fait que ce principe actif inhibe aussi bien l'action de l'insuline que celle de l'exercice sur le métabolisme glucidique. Par conséquent, il semblerait qu'insuline et activité physique possèdent un ou plusieurs mécanismes moléculaires en commun régulant le métabolisme glucidique. Les analyses futures s'attacheront à comprendre et trouver la ou les nouvelles molécules impliquées.




Cette information est un extrait du BE Norvège numéro 29 du 1/07/2002 rédigé par l'Ambassade de France en Norvège. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com

Article écrit le 2002-07-01 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: mecanismes biochimiques diabete de type 2


Publicité

En savoir plus