Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2002-07-22
Actualité médicale

Tags: chercheurs -  Universite -  Guelph -  UofG -  testent -  vaccin -  EColi157betail - 
Les chercheurs de l'Université de Guelph (UofG) testent un vaccin contre l'E.Coli 0157 dans le bétail
 - Actualité médicale
Les chercheurs de l'Université de Guelph (UofG) testent un vaccin contre l'E.Coli 0157 dans le bétail

Avec le concours de Bioniche Life Sciences Inc., une entreprise bio pharmaceutique basée en Ontario, les chercheurs de UofG mettent au point un vaccin qui permettrait de réduire la présence d'E.Coli dans le bétail et donc les risques de propagation et d'infection chez l'humain. Chaque année, 1.500 Canadiens tombent malade à cause de l'E Coli, avec les dangers que l'on connaît et qui a coûté la vie à certains il y a deux ans, en Ontario. Sur les 14 millions de têtes de bétail présentes au Canada, on estime que 40% sont porteuses de la bactérie.

Publicité

Avec le concours de Bioniche Life Sciences Inc., une entreprise bio pharmaceutique basée en Ontario, les chercheurs de UofG mettent au point un vaccin qui permettrait de réduire la présence d'E.Coli dans le bétail et donc les risques de propagation et d'infection chez l'humain. Chaque année, 1.500 Canadiens tombent malade à cause de l'E Coli, avec les dangers que l'on connaît et qui a coûté la vie à certains il y a deux ans, en Ontario.
Sur les 14 millions de têtes de bétail présentes au Canada, on estime que 40% sont porteuses de la bactérie. L'idée de la mise en place du vaccin est de réduire ce nombre considérablement pour éviter le plus possible le contact avec l'homme, que ce soit à travers la viande, le lait non pasteurisé ou le contact direct homme-animal.
Les animaux porteurs de la bactérie qui se trouve dans les intestins, ne sont généralement pas malades. Cependant il faut éviter qu'elle se développe ou qu'elle soit exposée à l'homme. Le vaccin stimule la production d'anticorps qui empêchent l'E Coli de s'attacher aux parois intestinales. Puisque la bactérie a du mal à se fixer, elle se reproduit beaucoup moins et on a pu observer une diminution de 90% d'E Coli lors de tests précédents faits par Bioniche.



Cette information est un extrait du BE Canada numéro 204 du 22/07/2002 rédigé par l'Ambassade de France au Canada. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com

Article écrit le 2002-07-22 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: chercheurs Universite Guelph UofG testent vaccin EColi157betail


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...