Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2002-08-16
Actualité médicale

Tags: espoir -  victimes -  lesion -  moelle -  epiniere - 
Nouvel espoir pour les victimes de lésion de la moelle épinière
 - Actualité médicale
Nouvel espoir pour les victimes de lésion de la moelle épinière

Une équipe du département de Pathologie et Biologie cellulaire de l'Université de Montréal, a réussi à faire croître, chez des souris, des fibres nerveuses qui avaient été préalablement sectionnées. Les animaux, traités par une substance capable de bloquer le processus biologique qui empêche normalement la régénération des neurones dans le système nerveux central, ont recouvré non seulement leur mobilité, mais également une bonne coordination dans leur mouvements.

Publicité

Une équipe du département de Pathologie et Biologie cellulaire de l'Université de Montréal, a réussi à faire croître, chez des souris, des fibres nerveuses qui avaient été préalablement sectionnées. Les animaux, traités par une substance capable de bloquer le processus biologique qui empêche normalement la régénération des neurones dans le système nerveux central, ont recouvré non seulement leur mobilité, mais également une bonne coordination dans leur mouvements.
Chez l'humain comme chez tous les autres mammifères, les axones (les troncs des cellules nerveuses) qui ont été coupés lors d'un accident n'arrivent pas à se reconnecter en raison notamment de la présence dans le milieu dans lequel ils baignent de protéines dites "inhibitrices" qui freinent la croissance des neurones. La protéine en question, appelée Rho, doit donc être inactivée pour permettre aux neurones de croître.
C'est ce qu'a réussi à faire l'équipe du professeur Lisa McKerracher en mettant au point une molécule capable d'inhiber l'action de la protéine Rho. Après avoir reçu une injection de cette substance, des souris dont la moelle épinière avait été préalablement sectionnée au niveau des vertèbres thoraciques ont rapidement récupéré leur motricité. Mais surtout les petits rongeurs ont retrouve une bonne coordination entre leurs membres antérieurs et postérieurs, et donc une démarche normale.
La prochaine étape avant la mise sur le marché d'un tel médicament sera l'évaluation de la toxicité du produit à long terme chez l'animal, un préalable à tout essai sur l'homme.
Cette découverte de l'équipe de Lisa McKerracher a été publié dans le Journal of Neuroscience début août 2002.



Cette information est un extrait du BE Canada numéro 206 du 16/08/2002 rédigé par l'Ambassade de France au Canada. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com

Article écrit le 2002-08-16 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: espoir victimes lesion moelle epiniere


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...