Publicité
Accueil > Actualité médicale > Gynécologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2002-09-30
Actualité médicale

Tags: revue -  britannique -  traitement -  hormonal -  menopause - 
Une revue britannique sur le traitement hormonal de la ménopause
 - Actualité médicale
Une revue britannique sur le traitement hormonal de la ménopause

Le traitement hormonal de la ménopause est de plus en plus utilisé par les femmes en Occident pour lutter contre les effets indésirables de la ménopause (bouffées de chaleur, angoisse...) et surtout afin de limiter l'ostéoporose. Une étude clinique de phase 4 aux Etats-Unis a récemment été arrêtée car elle montrait une augmentation, faible mais significative, des risques de cancer et de problèmes cardiaques associée à ce traitement. Une équipe britannique vient de publier dans le journal "The Lancet" une revue des différents articles scientifiques parus sur le sujet.

Publicité

Le traitement hormonal de la ménopause est de plus en plus utilisé par les femmes en Occident pour lutter contre les effets indésirables de la ménopause (bouffées de chaleur, angoisse...) et surtout afin de limiter l'ostéoporose. Une étude clinique de phase 4 aux Etats-Unis a récemment été arrêtée car elle montrait une augmentation, faible mais significative, des risques de cancer et de problèmes cardiaques associée à ce traitement. Une équipe britannique vient de publier dans le journal "The Lancet" une revue des différents articles scientifiques parus sur le sujet.
Quatre essais cliniques menés sur environ 20.000 femmes qui ont été suivies pendant 4 à 9 ans ont déjà décris les effets indésirables du traitement hormonal de la ménopause. Parmi ses traitements, 3 associaient oestrogènes et progestagènes et un utilisait uniquement l'oestrogène, mais aucune différence significative de résultat n'a été observée entre les différents essais. Ainsi, tous ont montré que les femmes sous traitement ont un risque accru d'environ 6 pour 1.000 entre 50 et 59 ans et 12 pour 1.000 entre 60 et 69 ans de développer un cancer du sein, un accident vasculaire cérébral ou une embolie pulmonaire. Au contraire, on observe une diminution des risques de cancer colorectal et, bien sur, de fractures du col du fémur et du cou d'environ 1,7 pour 1.000 entre 50 et 59 ans et 5,5 pour 1.000 entre 60 et 69 ans. Enfin, aucune variation du risque de cancer de l'endomètre ou de maladie coronarienne n'a été observée. Au total, on observe un excès d'évènements contraires d'environ 1 pour 230 entre 50 et 59 et 1 pour 150 entre 60 et 69 ans.



Cette information est un extrait du BE Royaume-Uni numéro 29 du 30/09/2002 rédigé par l'Ambassade de France au Royaume-Uni. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2002-09-30 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: revue britannique traitement hormonal menopause


Publicité

En savoir plus