Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2002-10-14
Actualité médicale

Tags: plante -  medicinale -  ralentir -  proliferation -  cellules -  cancereuses - 
Une plante médicinale pour ralentir la prolifération de cellules cancéreuses ?
 - Actualité médicale
Une plante médicinale pour ralentir la prolifération de cellules cancéreuses ?

Une équipe de chercheurs de la faculté de médecine de l'Université Laval à Québec (Centre de Recherche de l'hôpital Saint François d'Assise), composée de Mahéra Al-Akoum, Ali Akoum, François Bigonnesse et Sylvie Dodin, vient de démontrer, après une étude in-vitro, l'effet inhibiteur d'une plante indigène d'Amérique du Nord , l'actée à grappes noires (Cimicifuga racemosa) sur la croissance de cellules cancérigène pour le cancer du sein.

Publicité

Une équipe de chercheurs de la faculté de médecine de l'Université Laval à Québec (Centre de Recherche de l'hôpital Saint François d'Assise), composée de Mahéra Al-Akoum, Ali Akoum, François Bigonnesse et Sylvie Dodin, vient de démontrer, après une étude in-vitro, l'effet inhibiteur d'une plante indigène d'Amérique du Nord , l'actée à grappes noires (Cimicifuga racemosa) sur la croissance de cellules cancérigène pour le cancer du sein.

Cet effet inhibiteur, serait au moins aussi important que celui du tamixofène, un médicament couramment prescrit aux femmes après un cancer du sein, pour éviter les récidives. L'étude prouve d'ailleurs que l'utilisation de l'actée associée au tamixofène accroît l'efficacité du médicament.

De plus, l'utilisation de l'actée n'aurait pas d'effet sur les oestrogènes, qui favorisent la multiplication des cellules cancéreuses (70% des cancers du sein sont de type hormono-dépendant d'après Sylvie Dodin). Ainsi, l'actée pourrait être prescrite pour traiter les symptômes de la ménopause (malaises, bouffées de chaleur...) chez les femmes ayant eu un cancer du sein, sans risquer une récidive.

L'utilisation de cette plante médicinale est courante en Europe pour les femmes ménopausées, ainsi qu'en médecine traditionnelle amérindienne, pour traiter divers "problèmes de femmes" (douleurs à l'accouchement, irrégularités des menstruations, symptômes désagréables de la ménopause). Plusieurs produits naturels fabriqués à partir de la racine d'actée sont déjà disponibles sur le marché.

Pour donner suite aux expériences menées par l'équipe de Sylvie Dodin (dont les résultats ont été présentés au congrès de la North american menopause society, à Chicago la semaine dernière), une étude pilote sur 60 femmes est prévue pour "tester le protocole expérimental et la réponse au traitement chez un nombre restreint des sujets avant d'entreprendre une étude clinique qui servira à vérifier l'efficacité réelle de l'actée" explique la chercheure.



Cette information est un extrait du BE Canada numéro 210 du 14/10/2002 rédigé par l'Ambassade ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2002-10-14 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: plante medicinale ralentir proliferation cellules cancereuses


Publicité

En savoir plus