Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2002-12-01
Actualité médicale

Tags: infertilite -  humaine - 
Sur la piste de l'infertilité humaine
 - Actualité médicale
Sur la piste de l'infertilité humaine

Les chercheurs sont coutumiers du fait : ils partent dans une direction et au lieu d'ouvrir une nouvelle route des Indes, ils découvrent l'Amérique. Partant à l'étude du cancer du foie, l'équipe de Claude Szpirer et Josiane Roscam-Szpirer (Institut de biologie et de médecine moléculaires de l'Univeristé Libre de Bruxelles à Gosselies) est arrivée à la découverte d'un facteur d'infertilité des souris femelles.

Publicité

Les chercheurs sont coutumiers du fait : ils partent dans une direction et au lieu d'ouvrir une nouvelle route des Indes, ils découvrent l'Amérique. Partant à l'étude du cancer du foie, l'équipe de Claude Szpirer et Josiane Roscam-Szpirer (Institut de biologie et de médecine moléculaires de l'Univeristé Libre de Bruxelles à Gosselies) est arrivée à la découverte d'un facteur d'infertilité des souris femelles. Fil conducteur : l'alpha-foetoprotéine, ou AFP. Une bien curieuse protéine...Elle tient son nom du fait qu'on la trouve en grande quantité dans le foie des foetus. Mais aussi dans le foie de malades souffrant d'un cancer (hépatome). Entre les deux, rien. Cette substance disparaît, ce qui ajoute à son mystère. Vu qu'elle est présente en grande quantité chez le foetus, on la soupçonne essentielle au développement de celui-ci. Mais on ne sait pas vraiment à quoi elle sert. Et nul ne sait, toujours à l'heure actuelle, pourquoi sa production se réveille en cas de cancer du foie. L'équipe belge a donc cherché à en savoir plus sur le rôle de l'AFP et pour cela en a isolé le gène et en a privé des souris. Surprise : les souriceaux naissent parfaitement sains, du moins en apparence, ce qui semble indiquer que l'AFP est moins essentielle à la vie foetale qu'on le pensait. Seconde surprise : les souris femelles nées sans AFP sont stériles et rien qu'elles, les mâles n'étant pas concernés. Et leurs ovaires ne sont pas en cause puisque greffés à des souris "normales", ils peuvent parfaitement ovuler. Le défaut d'AFP perturbe donc le cycle hormonal en amont des ovaires. Cette découverte (publiée dans le dernier numéro des Annales de l'Académie américaine des Sciences) intéresse bien entendu les chercheurs fondamentalistes. Mais qui d'autre se préoccupe de la fertilité des souris ? Eh bien... ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2002-12-01 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: infertilite humaine


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...