Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2002-12-09
Actualité médicale

Tags: pilule -  contraceptive -  etre -  indiquee -  reduire -  risques -  cancer - 
La pilule contraceptive peut être indiquée pour réduire les risques de cancer
 - Actualité médicale
La pilule contraceptive peut être indiquée pour réduire les risques de cancer

A l'heure actuelle, la meilleure protection que la médecine puisse offrir aux femmes porteuses de mutations génétiques reconnues pour favoriser l'apparition du cancer du sein (BRCA1 et BRCA2) consiste en l'ablation des seins ou des ovaires, ou la ligature des trompes.

Publicité

A l'heure actuelle, la meilleure protection que la médecine puisse offrir aux femmes porteuses de mutations génétiques reconnues pour favoriser l'apparition du cancer du sein (BRCA1 et BRCA2) consiste en l'ablation des seins ou des ovaires, ou la ligature des trompes.
On sait que "la pilule" réduit le risque de développer un cancer des ovaires, mais elle est aussi associée à une légère hausse du risque de cancer du sein. Ceci fait que des femmes porteuses des gènes BRCA1 et BRCA2 refusent de la prendre comme mesure de prévention du cancer des ovaires. Mais une récente étude internationale dirigée par le docteur Steven Narod, titulaire d'une chaire de recherche sur le cancer du sein au centre Sunnybrook and Women's College, pourrait leur fournir une autre option, plus facile, pour réduire ces risques.
Publiée dans le Journal de l'Institut national du cancer, l'étude indique que les femmes porteuses du gène BRCA1 peuvent, sans danger, prendre des contraceptifs oraux pendant une période pouvant aller jusqu'à cinq ans pour réduire leur risque de développer un cancer des ovaires, à condition qu'elle le fassent après l'âge de 30 ans. Par contre celles qui prennent la "pilule" pendant plus de 5 ans et ce avant l'âge de 30 ans risquent 33% de fois plus de développer un cancer précoce.
L'étude indique aussi que les contraceptifs oraux n'auraient aucun impact sur les risques de cancer du sein des femmes porteuses du gène BRCA2.



Cette information est un extrait du BE Canada numéro 214 du 9/12/2002 rédigé par l'Ambassade de France au Canada. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com

Article écrit le 2002-12-09 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: pilule contraceptive etre indiquee reduire risques cancer


Publicité

En savoir plus