Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2003-01-02
Actualité médicale

Tags: Creation -  reins -  humains -  souris - 
Création de reins humains dans des souris - Actualité médicale
Création de reins humains dans des souris

Un groupe dirigé par le Pr Yair REISNER de l'Institut Weizmann est parvenu à amener un tissu de cellule souche humaine à se développer en reins fonctionnels, et a fait de même avec un tissu de cellule souche porcine. Cette méthode, publiée dans la revue Nature Medicine, pourrait apporter une solution à la grave pénurie de donneurs de reins.

Publicité

Un groupe dirigé par le Pr Yair REISNER de l'Institut Weizmann est parvenu à amener un tissu de cellule souche humaine à se développer en reins fonctionnels, et a fait de même avec un tissu de cellule souche porcine. Cette méthode, publiée dans la revue Nature Medicine, pourrait apporter une solution à la grave pénurie de donneurs de reins.
Les résultats présentés suggèrent qu'un tissu foetal humain ou porcin pourrait adopter la forme et la fonction d'un rein sain après transplantation chez l'Homme. De plus, le tissu porcin, contrairement aux autres organes porcins, ne devrait pas provoquer de rejet suraigu comme c'est le cas lors des xénogreffes.
L'équipe du Pr REISNER a transplanté à des souris des cellules "précurseurs de rein" humaines et porcines qui sont devenues d'excellents reins, de la taille de ceux de leurs hôtes. Ces reins miniatures d'Homme et de Porc étaient fonctionnels, produisaient de l'urine et étaient irrigués par les vaisseaux sanguins de l'hôte, diminuant ainsi le risque de rejet.
Les chercheurs ont mis l'accent sur le stade de développement embryonnaire idéal pour que les cellules souches aient les meilleures chances de former des reins fonctionnels avec le minimum de risque de rejet immunitaire. Leurs résultats suggèrent que les tissus de sept à huit semaines pour l'Homme et de quatre semaines pour le porc offrent un espace d'opportunité optimal pour la greffe. Si les tissus sont prélevés plus tôt, ils se développent de manière désorganisée et comprennent des tissus non-rénaux comme l'os, le cartilage et le muscle. Si le prélèvement est plus tardif, le risque de rejet immunitaire est plus grand : il a été montré que le rein n'est reconnu par le système immunitaire qu'après dix semaines de développement.
Après avoir développé le tissu rénal humain et porcin chez la souris, les chercheurs ont examiné les ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2003-01-02 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: Creation reins humains souris


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...